FORCES ET FAIBLESSES

Récemment rebaptisée Club YLA, en référence à Yvonne Lahousse, pionnière du kop brugeois dans les années 60, l'équipe féminine du Club entame une seconde saison sous l'aile de l'ambitieux Leo Van der Elst. Bien que peu de modifications ont été apportées au noyau cette saison, celui-ci accueille deux renforts de poids : les Red Flames Nicky Van Den Abbeele et Marie Minnaert. Deux joueuses avec du foot dans les pieds, qui auront un impact sur le jeu développé par les Brugeoises, qui avaient éprouvé des difficultés à s'adapter au rythme imposé par la Super League la saison passée.
...

Récemment rebaptisée Club YLA, en référence à Yvonne Lahousse, pionnière du kop brugeois dans les années 60, l'équipe féminine du Club entame une seconde saison sous l'aile de l'ambitieux Leo Van der Elst. Bien que peu de modifications ont été apportées au noyau cette saison, celui-ci accueille deux renforts de poids : les Red Flames Nicky Van Den Abbeele et Marie Minnaert. Deux joueuses avec du foot dans les pieds, qui auront un impact sur le jeu développé par les Brugeoises, qui avaient éprouvé des difficultés à s'adapter au rythme imposé par la Super League la saison passée. Comme chez les hommes, la devise " No sweat no glory " résonne plus que jamais du côté de l'aile féminine qui, selon les dires de son coach, souhaite prôner un jeu offensif, pouvant se permettre de s'adapter à différents systèmes de jeu. L'interruption de la compétition 2019-2020 n'a pas eu raison des Blauw en Zwart, dont la période de rodage semble désormais terminée. Les succès engrangés lors de leur préparation le confirment, mais tout reste à prouver pour le Club face aux grandes du championnat. Désireux de faire partie du projet consistant à instaurer une réelle professionnalisation dans l'encadrement et la formation des équipes féminines, Leo Van der Elst, ex-Diable rouge, présent lors de l'aventure Mexico 86, découvre le football féminin à partir de juin 2017, lorsqu'il est nommé entraîneur-adjoint du Club. Sa nomination comme T1 en 2019 marque également le retour des Brugeoises en Super League. Après son passage remarqué dans l'émission Les héros du gazon, le football féminin devient son nouveau cheval de bataille. Les deux transferts entrants et l'élargissement du championnat redistribuent les cartes pour les Brugeoises, qui ont rehaussé leurs ambitions par rapport à la saison précédente, qui s'était soldée par un bilan de quatre victoires en 17 rencontres. Le Club YLA en veut plus et aspire à atteindre les cinq premières places, afin de disputer les play-offs 1 en seconde partie de saison.IN Marie Minnaert & Nicky Van Den Abbeele (KAA Gent Ladies). OUT Lezy Barbara (arrêt), Ianthe Meersschaert (SV Zulte Waregem), Julie Meseure (Bredene), Emma Van Britsom (KAA Gent Ladies), Chelsey Vanhooren & Amelie Verbeke (KSKV Zwevezele). En passe de devenir l'une des meilleures joueuses du championnat à seulement 21 ans, Marie Minnaert pourrait bien être la révélation de la saison. À l'aise des deux pieds et fine dribbleuse, la longiligne médiane (1m84), qui était à la recherche d'un nouveau défi, pose ses valises chez les Blauw en Zwart après plus de douze saisons passées à Gand. Celle qui portera le numéro 13 possède déjà un joli palmarès, qui renseigne deux Coupes de Belgique, remportées en 2017 et 2019 avec les Buffalos. Devenue internationale espoir en 2014, avant d'être appelée pour la première fois chez les Red Flames en février 2019, elle dispose d'un profil qui manquait jusqu'à présent à l'effectif de Van der Elst. Elle peut indéniablement compter sur sa confiance puisque l'ancien Diable a grandement contribué à sa venue.