Forces et faiblesses

La principale faiblesse de l'équipe repose sans aucun doute sur le timing de l'annonce de sa participation à la D1B. Si le Club avait eu quelques mois pour se préparer, le noyau serait sans aucun doute bien mieux fourni. Un certain nombre de jeunes partis cet été à l'étranger, comme Mathias De Wolf (NEC), auraient sans doute revus leurs plans. Qu'adviendra-t-il des jeunes du noyau A ? Et quid des joueurs qui ont à peine seize ans ? Dans certains cas, ils peuvent rivaliser contre d'autres jeunes, mais qu'en sera-t-il face à des joueurs aguerris, proches de la trentai...

La principale faiblesse de l'équipe repose sans aucun doute sur le timing de l'annonce de sa participation à la D1B. Si le Club avait eu quelques mois pour se préparer, le noyau serait sans aucun doute bien mieux fourni. Un certain nombre de jeunes partis cet été à l'étranger, comme Mathias De Wolf (NEC), auraient sans doute revus leurs plans. Qu'adviendra-t-il des jeunes du noyau A ? Et quid des joueurs qui ont à peine seize ans ? Dans certains cas, ils peuvent rivaliser contre d'autres jeunes, mais qu'en sera-t-il face à des joueurs aguerris, proches de la trentaine ? Un jeune pourrait-il être sur le banc d'un match de l'équipe A un soir et se retrouver sur le terrain le lendemain avec l'équipe B ? Quid si les deux matches tombent en même temps ? C'est déroutant. Le point positif est que l'équipe s'entraîne, tout comme le Club Bruges A, à Knokke-Heist, dans des infrastructures de pointe. Par conséquent, le Club a pu se décider rapidement et transformer sa deuxième équipe en laboratoire. Désormais, chacun pourra voir ce que valent vraiment ces talents, dans un contexte compétitif. Après le départ de Sven Vermant, qui a relevé le défi de T1 à Waasland-Beveren en janvier 2018, le Club a promu Rik De Mil des U19 aux Espoirs. Avec succès. Entouré d'anciens pros - Carl Hoefkens, Tim Smolders, Maarten Martens - il a obtenu des résultats, tant en compétition nationale qu'en Youth League, et a fait progresser les talents sous ses ordres. Le grand public va pouvoir se familiariser avec ses analyses calmes et ses formulations claires. D'autres clubs vont tenter de ravir la place du Club NXT via les tribunaux. S'ils la conservent, les Blauw en Zwart pourront bénéficier d'une expérience enrichissante : voir de quoi ils sont capables dans un contexte réellement compétitif. Une chance unique pour ces talents. Enfin. _ - Milan Cambier (KSV Audenarde), Gust Collette & Maxime Tahara (OH Louvain), Wout De Buyser & Robbe Gheerardyns (SV Zulte Waregem), Lars Dendoncker (Brighton & Hove Albion, Eng), Mathias De Wolf (NEC, Ned), Justin Munezero (NAC, Ned), Darko Van Rie & Yannis Van Rumst (KMSK Deinze). Pour ces joueurs, c'est une bénédiction de jouer avec les U23 en D1B, comme c'est le cas depuis longtemps aux Pays-Bas, en Espagne ou au Portugal. Noah Aelterman a marqué quatre buts en Youth League la saison dernière : trois contre le PSG et un face à Galatasaray. Il s'est entraîné avec le noyau A ces derniers mois, mais l'écart est grand, sauf si vous disposez d'un énorme physique, comme Badji, par exemple. Ce n'est pas (encore) le cas d'Aelterman, qui peut jouer milieu offensif ou attaquant. Il est arrivé à l'été 2019 de Gand, qui l'a laissé partir en raison de ses blessures à répétition. Le Club a vu son potentiel, l'a accueilli et l'a fait énormément progresser. En D1B, il va pouvoir travailler son physique et sa régularité.