Andrea Agnelli (34 ans) devient, la saison prochaine, le président d'une Juventus modernisée. Il succède à Jean-Claude Blanc (48 ans), qui embrasse la fonction d'administrateur délégué et n'a lui-même été président que quelques mois, depuis octobre 2010, quand il a succédé à Giovanni Cobolli-Gigli. Celui-ci est arrivé à la tête du club lors de la démission de l'ancienne direction, suite au scandale de 2006. Blanc a conçu les projets d'un nouveau stade et un plan de restructuration financière mais il n'est pas parvenu à relancer l'équipe. Au lieu de lutter pour le titre, la Juventus est actuellement sixième. L'année dernière, Claudio Ranieri a été remerci...

Andrea Agnelli (34 ans) devient, la saison prochaine, le président d'une Juventus modernisée. Il succède à Jean-Claude Blanc (48 ans), qui embrasse la fonction d'administrateur délégué et n'a lui-même été président que quelques mois, depuis octobre 2010, quand il a succédé à Giovanni Cobolli-Gigli. Celui-ci est arrivé à la tête du club lors de la démission de l'ancienne direction, suite au scandale de 2006. Blanc a conçu les projets d'un nouveau stade et un plan de restructuration financière mais il n'est pas parvenu à relancer l'équipe. Au lieu de lutter pour le titre, la Juventus est actuellement sixième. L'année dernière, Claudio Ranieri a été remercié faute de résultats - la Juventus avait terminé troisième - alors qu'il fait actuellement les beaux jours de l'AS Rome. Il y a trois mois, Ciro Ferrara a dû céder sa place à Alberto Zaccheroni. En 50 ans, la Juventus n'a été absente du top cinq de la Serie A qu'à six reprises : en 2006-2007, elle évoluait en Serie B suite au scandale et parmi l'élite, elle a été 12e en 1962 et septième en 1996, terminant trois fois sixième, en 1985, en 1988 et en 1999. Aucun Agnelli ne figurait à l'organigramme depuis 2004 et le décès d' Umberto Agnelli, président de 1956 à 1962 puis président d'honneur à vie. Agnelli est un fils issu de son deuxième mariage. Le retour des Agnelli constitue tout un symbole. Les succès ont débuté sous la présidence d' Edoardo Agnelli, le 24 juillet 1923. Edoardo était le fils de Giovanni Agnelli, le fondateur de Fiat. La Juventus détient le record des titres en Italie avec 29 sacres, dont 26 quand son organigramme comptait un Agnelli. Elle n'a conquis qu'un seul titre avant 1924. On lui a retiré deux titres (2005 et 2006) après le scandale du Calciopoli, en mai 2006, pour les attribuer à l'Inter. Le procès est toujours en cours mais de plus en plus de voix s'élèvent pour qu'on rende le championnat 2006 à la Vieille Dame. SQUADRA : Marcello Lippi a convié 29 joueurs à un stage dans la région de Rome à partir de ce mercredi. Les Azzurri de l'Inter (ils sont rares !) et de l'AS Rome, finalistes de la Coupe, n'ont pas été conviés. Gardiens : Buffon (Juventus), De Sanctis (Napoli), Marchetti (Cagliari), Sirigu (Palerme). Défenseurs : Bocchetti (Genoa), Bonucci (Bari), Cannavaro (Juventus), Cassani (Palerme), Chiellini (Juventus), Criscito (Genoa), Grosso (Juventus), Legrottaglie (Juventus), Zambrotta (Milan). Milieux : Camoranesi (Juventus), Candreva (Juventus), Cossu (Cagliari), Gattuso (Milan), Marchisio (Juventus), Maggio (Naples) Montolivo (Fiorentina), Palombo (Sampdoria), Pepe (Udinese), Pirlo (Milan). Attaquants : Borriello (Milan), Di Natale (Udinese), Gilardino (Fiorentina), Iaquinta (Juventus), Pazzini (Sampdoria), Quagliarella (Naples). LEONARDO est en sursis à Milan, pourtant troisième et donc qualifié pour la Ligue des Champions. Lors d'un dîner, Silvio Berlusconi aurait décrit le Brésilien comme " un homme courageux mais têtu ", poursuivant : " L'équipe joue mal et certains choix ne me plaisent pas. " L'entraîneur (40 ans) a répondu, le week-end dernier : " Je ne puis nier que notre collaboration n'est pas facile car nous sommes très différents. " ADRIAN MUTU, l'attaquant de la Fiorentina suspendu neuf mois suite à deux contrôles positifs, peut partir, à moins d'accepter une forte diminution de ses émoluments. Il y a un an et demi, le club avait repoussé une offre de vingt millions pour son avant roumain. LIVOURNE est condamné à la Serie B depuis dix jours et il est accompagné d'un deuxième club toscan : Sienne, qui militait parmi l'élite depuis sept ans. GEERT FOUTRÉ