Leur avis

Vincent Mannaert manager général
...

Vincent Mannaert manager général Nous analysons les transferts à la fin de la saison. Chez nous, les transferts ne sont jamais isolés, mais font partie d'une composition de base qui consiste en un mélange de court et moyen termes avec pour objectif ultime la performance collective. La valeur de notre noyau a doublé depuis 2016, avec le développement de nombreux jeunes talents dans le processus. Notre stratégie se décline en trois phases. La première consiste à stabiliser le groupe avec le maintien de cadres du niveau de Clinton Mata, Hans Vanaken, Brandon Mechele, Ruud Vormer ou Mats Rits. La deuxième à aller recruter des joueurs aux talents ciblés comme Arnaut Danjuma, Krepin Diatta et Noa Lang. Et la troisième à favoriser l'éclosion de la Next Gen avec des Charles De Ketelaere, Noah Mbamba, Ignace Van der Brempt et Senne Lammens. Si l'on devait juger le mercato brugeois à l'aune du nom du remplaçant du seul titulaire à avoir quitté le navire, on serait tenté d'accorder au board local une cote d'excellence. Parce que JackHendry a rapidement fait oublier OdilonKossounou. Derrière le transfert en dernière minute de l'Écossais, difficile pourtant de trouver d'autres réels motifs de satisfaction. Arrivés sans pression immédiate de résultats, mais avec l'espoir de les voir retrouver leur niveau d'antan, JoséIzquierdo et Wesley végètent le plus souvent en tribunes. S'ils ont eu bien davantage d'occasions de se mettre en valeur, les Français FaitoutMaouassa et StanleyNsoki n'ont pas encore convaincu grand-monde. L'apport offensif du premier semble bien trop limité pour un club du standing de Bruges, quand le second brille autant par ses qualités en possession que par ses errances sans ballon. Ennuyeux pour un défenseur central. Le cas de KamalSowah est le plus difficile à trancher. Le Ghanéen n'a certainement pas perdu toutes ses qualités en troquant son appartement de Louvain contre son domicile brugeois, mais l'ancienne pépite d'OHL n'a encore jamais semblé à son aise dans le rôle imaginé pour lui par PhilippeClement. Sowah ne convainc pas en piston et a été trop rarement vu dans sa position préférentielle en soutien direct d'un vrai numéro 9. Quant aux jeunes TiboPersyn, OwenOtasowie, AntonioNusaet RubenProvidence, il est bien trop tôt pour juger de leur apport à moyen terme.