LE NOUVEAU: DANIEL PÉREZ

La jurisprudence Carlos Bacca a encore de beaux jours devant elle. Le Club Bruges a toujours aimé recruter ses futurs étoiles au coeur de l'hiver. Ceux-là arrivent souvent sur la pointe des pieds, mais repartent souvent les poches pleines. Krepin Diatta est le dernier exemple en date. Daniel Pérez pourrait suivre un jour.
...

La jurisprudence Carlos Bacca a encore de beaux jours devant elle. Le Club Bruges a toujours aimé recruter ses futurs étoiles au coeur de l'hiver. Ceux-là arrivent souvent sur la pointe des pieds, mais repartent souvent les poches pleines. Krepin Diatta est le dernier exemple en date. Daniel Pérez pourrait suivre un jour. Élevé au base ball dans la banlieue chic de Caracas, la pépite vénézuélienne en a rapidement eu marre d'attendre la balle sans bouger. Et s'est mise à franchir les marches vers la gloire quatre à quatre. Les dernières en date mènent tout droit au onze de départ de Philippe Clement. Comme si, à 19 ans, ce fils d'ingénieur en informatique était déjà comme chez lui en Belgique. Dans la continuité de cet itinéraire en accéléré pour celui qui se battait encore pour gagner sa place à la pointe de l'attaque du FC Metropolitanos juste avant la crise sanitaire. Âgé de seulement 17 ans, le garçon se permet alors de refuser des offres émanant du plus huppé championnat chilien, voire même des Portland Timbers en MLS, ou de San Lorenzo en Argentine. Convaincu de ses qualités, Daniel Pérez profite ensuite de la pandémie mondiale pour installer une salle de fitness chez lui et revenir six mois plus tard à l'entraînement avec une carrure de déménageur (85 kilos pour 1m90). Suffisant pour intégrer l'équipe type des Metropolitanos et terminer l'année civile 2020 en force avec six réalisations en quatre matches. Il n'en faudra pas plus pour que la réputation de cet attaquant racé traverse l'Atlantique. Cet hiver, les premières écuries à venir aux nouvelles sont d'abord ukrainiennes ou lettonnes. Mais en recherche d'un passeport européen, le joueur sait que son salut passera par un championnat moins regardant sur le nombre d'étrangers extra-communautaires dans ses effectifs. Sondé par Sunderland et l'Atalanta Bergame, le joueur finit par atterrir sur une liste élargie du board brugeois. Et il n'y a jusqu'ici eu personne pour s'en plaindre. 1. American Express À peine digéré l'échec de son entrée en bourse, le Club Bruges mise sur le fonds d'investissements américain Orkila Capital. Ce dernier injectera d'abord vingt millions d'euros dans les caisses du club avant de finaliser le rachat de 23,3% de ses actions. 2. Ciao Maarten Maarten Martens, jusqu'ici coach des U18 du Club, part se remémorer ses belles années de joueur du côté de l'AZ Alkmaar, où l'ancien Diable entraînera les U21. Hayk Milkon, ex-coach des U15 de La Gantoise, arrive pour le remplacer. 3. Big Deal Le passage de Luan Peres sous la vareuse du Club Bruges lors de la saison 2018-2019 a rapporté gros. En retouchant 30% de la somme de transfert du joueur vendu cet été par Santos à l'Olympique de Marseille pour 4,5 millions, les Brugeois font une belle affaire. Né le 5 janvier 2005, lancé par Rik De Mil en Proximus League à partir de janvier dernier, et récompensé de ses débuts prometteurs par sa première titularisation en D1A à l'occasion de la dernière journée des PO1, il est le nouveau joyau du Club Bruges. Niveau record de précocité, il fait ses débuts à seize ans, quatre mois et 18 jours, et est le premier joueur né en 2005 à fouler les pelouses de l'élite. Noah Mbamba ajoute une polyvalence intéressante à cette envie d'aller vite. Aligné en milieu de terrain défensif contre Genk pour sa première, c'est en défense centrale qu'il est réapparu cet été. Aperçu contre le Beerschot (1-1) et Zulte (2-1), très en vue à l'occasion du deuxième match de préparation contre le Lokomotiv Zagreb (victoire 2-1), sa présence a systématiquement coïncidé avec les temps forts du Club. Le garçon impressionne par sa maîtrise technique et son calme en possession du ballon. Rapide et endurant, mais de constitution légère, il devra cependant probablement prendre encore un peu de muscle pour espérer bousculer durablement la hiérarchie de Philippe Clement derrière.