Van links naar rechts staand:
...

Van links naar rechts staand:Le gardien le plus populaire de l'histoire du Club. Entre les perches, il dominait les évènements et impressionnait quand sa voix s'élevait pour distribuer les consignes à sa défense. Cet arrière gauche arrivé d'Anderlecht est aujourd'hui installé à Ostende. Une fois les crampons raccrochés, il a partagé son temps entre le coaching dans les divisions inférieures et un job chez Volvo. L'attaquant anglais, redoutable de la tête, n'était initialement pas le chouchou du coach Ernst Happel. Double buteur en finale de la Coupe, il a retraversé la Manche après sa carrière pour rejoindre Derby, y ouvrir un bar et y commenter les matches du club local pour le compte de la BBC. À l'époque, on disait encore "premier stoppeur". Long Couteau campait le rôle à merveille, avec un jeu intelligent. À le voir penser plus vite que ses adversaires, on l'imaginait déjà faire une carrière de coach. Milieu de terrain contrôleur, impossible à intimider et très à l'aise pour distribuer le jeu, souvent trop rapidement pour ses adversaires. Sa prometteuse carrière de coach s'est arrêtée en 2009, après un passage sinistre à la tête des Diables. Le légendaire libero autrichien était passé maître dans l'art de faire tomber ses adversaires dans un piège du hors-jeu parfaitement rôdé. De retour à Vienne après sa carrière, il s'y est éteint à la fin de l'année 2019. Van links naar rechts zittend: :À le voir débouler dans le couloir droit depuis son poste défensif, on aurait pu s'imaginer dans le futur. Une machine à répéter les efforts, longtemps capitaine d'un Club qu'il a fidèlement servi pendant quatorze saisons. Décédé en 2008. Milieu offensif souvent aimanté par le côté gauche, le Danois est surtout l'un des meilleurs étrangers de l'histoire des Blauw en Zwart. Une fois les crampons raccrochés, il est retourné dans sa ville de Velje pour y reprendre sa carrière d'enseignant. Plus souvent joker de luxe que titulaire, à cause d'une polyvalence hors du commun qui n'a pas toujours joué en sa faveur. Surtout, un nom à l'américaine, presque prédestiné à ouvrir une salle de fitness à Eernegem une fois sa carrière finie. À force de le voir courir vers tous les recoins du terrain, certains avaient fini par déduire qu'il avait quatre poumons. Surtout, Julien voyait clair, et la Fédération n'a pas manqué d'utiliser sa vista: il était encore récemment assistant des U19 diaboliques. Buteur explosif, élu meilleur joueur de l'histoire du Club par les supporters brugeois. Un homme qui avait de l'or dans les pieds et dans les rétroviseurs: durant et après sa carrière, la star bleue et noire bossait comme convoyeur de fonds. Devenu Frank Valentino, sorte de Frédéric François flamand, quand il a lancé sa carrière de chanteur. Bien avant cette célébrité relative, le jeune Franky jouait de la trompette dans le kop brugeois.