Le tournoi de Filderstadt, l'un des plus appréciés par les meilleures joueuses mondiales (et on comprend pourquoi puisque les membres du Top 10 peuvent choisir une Porsche comme cadeau de bienvenue...) sourit décidément aux joueuses belges. On ne parlera plus des résultats y obtenus en leur temps par Dominique Van Roost et Sabine pour ne retenir que les trois finales successives qui ont mis en scène Justine Henin et KimClijsters.
...

Le tournoi de Filderstadt, l'un des plus appréciés par les meilleures joueuses mondiales (et on comprend pourquoi puisque les membres du Top 10 peuvent choisir une Porsche comme cadeau de bienvenue...) sourit décidément aux joueuses belges. On ne parlera plus des résultats y obtenus en leur temps par Dominique Van Roost et Sabine pour ne retenir que les trois finales successives qui ont mis en scène Justine Henin et KimClijsters. L'an dernier, la Rochefortoise s'était en effet hissée au dernier tour où elle avait été battue par Lindsay Davenport sur le score de 7-5 6-4. Un an plus tard, les choses ont nettement moins souri à la future mariée puisque, dès son premier tour, le deuxième en réalité puisqu'elle était bye au premier, Henin s'est inclinée face à la jeune - mais puissante - Suissesse Casanova. Jamais, dans cette partie, la Belge n'est apparue au meilleur de sa forme, ce qui n'est pas vraiment grave puisqu'elle est évidemment assurée de prendre part au Masters et que sa saison est, d'ores et déjà, réussie. Finaliste il y a deux ans (battue par Martina Hingis), Kim Clijsters a pour sa part retrouvé toutes ses sensations en Allemagne. Après avoir pris la mesure d' AnastasiaMyskina (6-4 6-2) et Iva Majoli (6-2 6-1) lors des deux premiers tours, notre compatriote a vécu son premier grand match de la semaine face à Lindsay Davenport. Ce n'est d'ailleurs qu'au troisième set qu'elle finit par s'imposer au terme d'une rencontre d'assez bonne qualité (4-6 6-3 6-4). Mais c'est surtout en demi-finales que Kim se montra sous son meilleur jour, offrant, tout comme Amélie Mauresmo son adversaire, un match de très haut niveau. "Nous avons tellement bien joué toutes les deux que je ne me suis même pas rendu compte que j'avais sauvé une balle de match", dira d'ailleurs la fille de Lei.Car la Française avait pris une belle avance dans le dernier set, menant 5-2 et bénéficiant effectivement d'une balle de finale à 5-3. Grâce à des prises de risque assez grandes, la Belge parvint cependant à revenir au score avant de s'imposer sur le score final de 3-6 6-3 7-5.En finale, Kim Clijsters retrouvait l'une des joueuses en grande forme du moment, la Slovaque Daniela Hantuchova. Comme lors de ses deux précédents matches, Kim Clijsters commença assez mal la partie, s'inclinant dans le set initial (6-4). Ce qui ne l'effraya manifestement pas puisque, sûre d'elle et confiante en ses possibilités de revenir au score (diantre, elle l'avait déjà fait face à deux monstres du circuit), elle reprit la direction des opérations pour finalement s'imposer par 4-6 6-3 6-4. Il s'agit de la deuxième victoire de Clijsters cette année (elle avait déjà gagné le tournoi de Hambourg en mai dernier grâce à un succès face à Venus Williams en finale) et la huitième de sa carrière: Luxembourg en 99; Leipzig et Hobart en 2000; Luxembourg; Leipzig et Stanford l'an dernier et, on l'a dit, Hambourg et Filderstadt cette saison. Grâce à ce très beau succès, elle est à nouveau classée parmi les cinq premières joueuses mondiales et se présente comme l'une des favorites du prochain Masters.Quittons Filderstadt mais restons avec les Belges pour signaler que le très sympathique Réginald Willems a mis un terme à sa carrière. Le Bruxellois prend cette décision car, depuis son retour à la compétition après une blessure qui l'éloigna des courts pendant une année, il n'est plus parvenu à retrouver son meilleur niveau. Puisse-t-il avoir davantage de réussite dans son après carrière.