Pourvu qu' Emile Mpenza ne s'aventure pas trop près de Joey Barton, durant les entraînements de Manchester City. En effet, le néo international est un médian controversé et très rude. Ainsi, il vient encore de shooter sur le tendon d'Achille de PedroMendez, le médian de Portsmouth. Il est fou, à l'image de son entraîneur, StuartPearce, alias Psycho, pour le moins... actif dans son coaching. Il a succédé à Kevin Keegan en mars 2005. L'ancien international a la cote, puisqu'il dirige aussi les Espoirs anglais jusqu'en été. Les deux hommes symbolisent parfaitement le climat dans lequel baigne Manchester City : son football n'est pas raffiné mais il est empre...

Pourvu qu' Emile Mpenza ne s'aventure pas trop près de Joey Barton, durant les entraînements de Manchester City. En effet, le néo international est un médian controversé et très rude. Ainsi, il vient encore de shooter sur le tendon d'Achille de PedroMendez, le médian de Portsmouth. Il est fou, à l'image de son entraîneur, StuartPearce, alias Psycho, pour le moins... actif dans son coaching. Il a succédé à Kevin Keegan en mars 2005. L'ancien international a la cote, puisqu'il dirige aussi les Espoirs anglais jusqu'en été. Les deux hommes symbolisent parfaitement le climat dans lequel baigne Manchester City : son football n'est pas raffiné mais il est empreint d'engagement et s'appuie sur l'ambiance. Le club apprécie les Belges. Daniel Van Buyten y a obtenu sa chance pendant six mois mais il s'est blessé trop rapidement, comme GeertDe Vlieger, qui a défendu le but de City. L'été dernier, celui-ci convoitait Carl Hoefkens, mais Stoke était beaucoup trop gourmand. Désormais, c'est Mpenza qui obtient sa chance. City est une équipe de bas de classement, aux antipodes d'United, son voisin. Par contre, l'école des jeunes des deux clubs est réputée. En quelques années, le centre de formation de City a sorti vingt joueurs d'élite. Shaun Wright-Phillips, maintenant international et employé par Chelsea, est le porte-drapeau de cette école avec Barton, qu'Everton a refusé, jadis. En moyenne, City sélectionne cinq jeunes du cru par match. Contrairement au noyau des clubs londoniens, il reste très anglais. City se produit dans le City of Manchester Stadium, qui compte un rien moins de 50.000 places. Il a quitté Maine Road en 2003 au profit d'un stade qui avait été conçu pour attirer les Jeux Olympiques 2000 à Manchester. Mise en échec, la Ville a transformé l'arène pour les Commonwealth Games de 2002 et l'année suivante, elle a été muée en stade de football. Des tribunes ont pris la place de la piste d'athlétisme, ce qui a courroucé les adeptes du premier sport olympique. City ne gagne plus de prix depuis belle lurette. Le dernier, une Coupe de la Ligue, remonte à 1976. Durant les quinze dernières années, il a été rétrogradé en D2 à trois reprises. C'est une question d'argent. Le président, John Wardle, a fait fortune dans l'habillement sportif mais a vendu son affaire en 2004. FA CUP. Résultats des huitièmes de finale : Preston-Man. City 1-3, Fulham-Tottenham 0-3, ManU-Reading 1-1, Middlesbrough-West Bromwich 2-2, Arsenal-Blackburn 0-0, Chelsea-Norwich 4-0, Plymouth-Derby 2-0, Watford-Ipswich 1-0. ÉQUIPE NATIONALE. Suite à la défaite contre l'Espagne, on a critiqué le grand nombre de forfaits. Steve McClaren veut supprimer ces joutes amicales et les remplacer par des stages. TIM HOWARD, prêté par Manchester United à Everton, y obtient un contrat de cinq saisons. Le club a également levé l'option de Nuno Valente, qui reste un an de plus, pour un montant inconnu. Agé de 38 ans, Andrei Kanchelskis, l'ancien avant de Manchester Utd, met fin à sa carrière. En Angleterre, il s'est produit pour Everton, Southampton et Manchester City, outre United, et vient d'être libéré par le club russe de Krylia Sovetov. CHELSEA va effectuer une tournée en Chine en 2008. Pour beaucoup d'observateurs anglais, les problèmes de Manchester Utd ont commencé quand l'équipe a effectué sa préparation à l'étranger mais le club londonien songe à son marketing. RAFAEL BENITEZ (Liverpool) et Cesc Fabregas (Arsenal) sont respectivement manager et joueur du mois de janvier. Liverpool a gagné quatre rencontres durant ce mois. LA REINE a invité l'équipe d'Arsenal à prendre le thé à Buckingham Palace, n'ayant pu être présente à l'inauguration du stade en automne, à cause de problème de dos. MILAN MANDARIC (ex-Portsmouth) a investi près de 40 millions d'euros à Leicester City. Il veut que l'ancienne équipe de Gary Lineker retrouve la D1 endéans les trois ans. PETER T'KINT