La dernière victoire à domicile de Manchester City dans son derby face à United remontait au 23 septembre 1989. City avait battu 5-1 l'équipe d' Alex Ferguson, qui en était à ses débuts au club. Mark Hughes avait inscrit le plus beau but du match. Récemment, Sir Alex a admis qu'il avait jadis sous-estimé l'intensité de la rencontre et commis des erreurs de sélection. Cinq an...

La dernière victoire à domicile de Manchester City dans son derby face à United remontait au 23 septembre 1989. City avait battu 5-1 l'équipe d' Alex Ferguson, qui en était à ses débuts au club. Mark Hughes avait inscrit le plus beau but du match. Récemment, Sir Alex a admis qu'il avait jadis sous-estimé l'intensité de la rencontre et commis des erreurs de sélection. Cinq ans plus tard, mené 2-0, United l'avait emporté 2-3 grâce à un Eric Cantona sublime. Il y a deux ans, David Beckham a offert la victoire aux siens, en l'absence de Ferguson,qui avait estimé le mariage de son fils Marc plus important, scandalisant l'Angleterre. Samedi, Ferguson était bel et bien à Maine Road, qui a accueilli le dernier derby, puisque City va emménager au Manchester Stadion. Sir Alex a fustigé le laxisme et le manque de concentration de ses joueurs. Son équipe était privée de Roy Keane, qui vient d'avouer avoir volontairement fauché le Norvégien Alf IngeHaaland lors du précédent derby à Old Trafford, de Nicky Butt et de Beckham. La défense, et en particulier Rio Ferdinand et Gary Neville, a commis des erreurs, sanctionnées par Nicolas Anelka et Shaun Goater, l'avant des Bermudes. Peter Schmeichel, qui défendait le but de United il y a trois ans encore, a déjoué toutes les tentatives de son ancien club. Blessé au genou depuis plusieurs semaines, le Danois ne voulait pas rater ce derby. En marquant, Goater a savouré sa revanche: il a été découvert par Ferguson lors d'une tournée d'United, il a obtenu un contrat mais n'a jamais été aligné en équipe fanion. Il s'est rabattu sur les divisions inférieures avant d'être promu avec City, qui n'imaginait pas l'aligner en D1. Kevin Keegan a ainsi obtenu trois victoires de suite. Il y a un mois, King Kev était menacé. City s'était fait éliminer de la Coupe de la Ligue par Wigan, un pensionnaire de D3. Nostalgique malgré la victoire, Keegan a regretté la passion qui animait les derbies d'antan. éa n'a pas surpris les observateurs, dans la mesure où 16 des 22 acteurs n'étaient pas Britanniques. (P. T' Kint)