Gigi Buffon (40 ans) a pris place dans le but de la Juventus pour la dernière fois, samedi, contre Hellas Vérone. Il a été remplacé pour une standing ovation à la 63e, avant d'être le centre d'une fête, un rôle qu'il n'aime pas trop. " Déjà quand j'étais petit, je n'aimais pas mon anniversaire parce que je n'aimais déjà pas être au centre de l'attention. " Le gardien a annoncé jeudi dernier qu'il quittait le club pour lequel il s'était produit pendant 17 ans mais il n'a pas encore renoncé au sport. " Il y a deux semaines encore, j'étais sûr d'arrêter...

Gigi Buffon (40 ans) a pris place dans le but de la Juventus pour la dernière fois, samedi, contre Hellas Vérone. Il a été remplacé pour une standing ovation à la 63e, avant d'être le centre d'une fête, un rôle qu'il n'aime pas trop. " Déjà quand j'étais petit, je n'aimais pas mon anniversaire parce que je n'aimais déjà pas être au centre de l'attention. " Le gardien a annoncé jeudi dernier qu'il quittait le club pour lequel il s'était produit pendant 17 ans mais il n'a pas encore renoncé au sport. " Il y a deux semaines encore, j'étais sûr d'arrêter de jouer mais depuis, j'ai reçu des offres intéressantes. " L'une d'elles vient du PSG, qui lui a offert un contrat de deux ans avec un salaire annuel de sept millions d'euros. Il va divulguer ses projets cette saison. Son départ pour Paris porterait un fameux coup à Gianluigi Donnarumma, le jeune gardien de Milan, qui a succédé à Buffon en équipe nationale et est cité depuis un an au club parisien. Le gardien a dévoilé son côté poétique la semaine passée, en vantant la Juventus sur Instagram. Il écrit notamment : " 6 111 jours, 6 111 moments de pure passion, de joie et de chagrin, de défaites et de victoires. Une vie en blanc et noir, devenue une seconde peau. Une peau que j'ai enfilée et aimée. La Juventus est une famille. Ma famille. Je ne cesserai jamais de l'aimer et de l'appeler " mon foyer " parce qu'elle m'a tant donné, si pas tout. " Le portier est arrivé à Turin en 2001, quand la Vieille Dame a acheté quelques grands joueurs grâce au transfert de Zinédine Zidane au Real. Il était déjà international depuis octobre 1997. Cesare Maldini a été le premier à l'inviter en Squadra. Il a gagné neuf titres avec la Juventus, dont sept ces sept dernières saisons. La Ligue des Champions est le seul trophée qui lui fait défaut, bien qu'il ait joué trois finale avec la Juve. Il doit une partie de sa popularité à Turin au fait d'être resté fidèle à la Juve suite au scandale qui a éclaté en 2006 et l'a renvoyée en Serie B. Il l'y a accompagnée, de même qu' Alessandro Del Piero, David Trezeguet, Pavel Nedved et Mauro Camoranesi. La Juve est remontée en une saison. L'arrière Giorgio Chiellini, ami depuis treize ans de Buffon, hérite du brassard, que Del Piero avait cédé au gardien en 2013. Deux jours après l'annonce du départ de Buffon, son premier club, Parme, tombé en faillite en 2015, a retrouvé la Serie A, après trois promotions consécutives. Le 19 novembre 1995, l'entraîneur de Parme, Nevio Scala, l'avait aligné à la place de Luca Bucci, blessé, contre l'AC Milan, au détriment du numéro deux, Alessandro Nista. La Gazzetta dello Sport avait donné huit sur dix au gardien de 17 ans. Lancé, il allait défendre le but de Parme à 198 reprises, gagnant la Coupe UEFA et la Coupe d'Italie en 1999.