Christine, quelles sont les nouveautés ?

Le nouveau contrat implique des nouveautés en matière de production. Un match est désormais diffusé dans un signal international et chaque opérateur peut " l'emballer " comme il veut. Notre liberté éditoriale est renforcée, notamment pour les trois affiches du week-end. Nous aurons la possibilité d'avoir une caméra supplémentaire en bord de terrain, d'ajouter un consultant, de développer notre formule studio, etc. Les cinq autres matches du week-end seront commentés par une équipe...

Le nouveau contrat implique des nouveautés en matière de production. Un match est désormais diffusé dans un signal international et chaque opérateur peut " l'emballer " comme il veut. Notre liberté éditoriale est renforcée, notamment pour les trois affiches du week-end. Nous aurons la possibilité d'avoir une caméra supplémentaire en bord de terrain, d'ajouter un consultant, de développer notre formule studio, etc. Les cinq autres matches du week-end seront commentés par une équipe réunissant des journalistes de Proximus et VOO. Mais, là aussi, nous aurons plus de latitudes. Exemple : même si Mouscron-Charleroi n'est pas une " top affiche ", nous renforcerons notre couverture avec une présence en bord de terrain, plus d'interviews, etc. Philippe Albert et Olivier Doll nous restent fidèles. La saison dernière, ils ont été rejoints par Emilio Ferrera et Nordin Jbari. Deux nouvelles têtes seront là : Joachim Mununga, qui a stoppé sa carrière suite à un gros souci physique, et Cédric Fauré. Philippe et Olivier ont un regard plus défensif. Emilio a la vision de l'entraîneur. Les trois autres sont d'anciens éléments offensifs. Joachim a l'intention de se lancer dans le coaching, Cédric a la sensibilité du renard de surface et Nordin n'hésite pas à être à la limite de la provocation pour secouer les débats. Difficile à dire sans avoir vu les équipes. L'Europe sera une donnée à gérer. Anderlecht a assuré en Europa League et Gand a montré l'exemple en Champions League il y a deux ans. Je pense que les Bruxellois vont retrouver leur orgueil et vont vouloir marquer le coup. Mais encore faudra-t-il gérer la fatigue, ce qui a causé des préjudices à Genk la saison dernière. Mais les Mauves se sont bien renforcés, avec des éléments qui connaissent le championnat, et ils ont un entrejeu solide. Je suis curieux de voir le Bruges de Leko, une équipe qui a souffert d'un manque de créativité avec ses blessés (Izquierdo, ...). Qui restera, qui partira ? Le Standard doit être la surprise et retrouver les playoffs 1. Après ce qu'ils ont vécu, les Liégeois doivent se mettre au niveau d'équipes comme Ostende ou Zulte. S'il y avait une surprise dans l'attribution du titre, je miserais sur Genk. Je constate que les " petits " clubs travaillent de mieux en mieux. L'Antwerp m'intrigue et j'ai hâte de le voir contre Anderlecht. par SIMON BARZYCZAK" Pour le titre, j'ai envie de miser sur Genk " - Christine Schréder