L'ancien employeur de Garry De Graef (de 2006 à 2008, en deuxième Bundesliga) est le seul club n'appartenant pas à la Bundelsiga à disputer les quarts de finale de la coupe d'Allemagne. Le club de Westphalie n'a pas caché sa joie quand Horst Hrubesch (ex-Standard), l'actuel directeur sportif de la DFB, la fédération allemande de football, l'a associé au Bayern, lauréat à 18 reprises, lors du tira...

L'ancien employeur de Garry De Graef (de 2006 à 2008, en deuxième Bundesliga) est le seul club n'appartenant pas à la Bundelsiga à disputer les quarts de finale de la coupe d'Allemagne. Le club de Westphalie n'a pas caché sa joie quand Horst Hrubesch (ex-Standard), l'actuel directeur sportif de la DFB, la fédération allemande de football, l'a associé au Bayern, lauréat à 18 reprises, lors du tirage au sort. C'est un chouette bonus financier. D'abord, chaque club perçoit, à ce stade, 1,273 million. Mais surtout, le match à domicile, prévu le mardi 6 février à 18.30 heures, se déroulera devant un stade comble. La capacité maximale n'est que de 15.000 places, cependant, et avant que le leader de troisième Bundesliga n'apprenne qu'il allait recevoir le Bayern, il avait décidé de ne pas déménager dans un plus grand stade. Cette saison, le SC Paderborn a disputé ses onze matches à domicile devant une assistance moyenne de 7.489 spectateurs, ce qui le place en quatrième position dans sa série, après le FC Magdebourg (17.335), Hansa Rostock (11.500) et le Karlsruher SC (10.417). C'est déjà mieux que les 6.700 personnes espérées. Si le club réalise un exploit, le président Wilfried Finke (66 ans) peut espérer toucher 2,55 millions de plus mais l'entraîneur Steffen Baumgart (46), en poste depuis avril 2017 et sous contrat jusqu'en 2020, n'y songe pas un instant. Après une décevante 18e place sur vingt la saison passée en troisième Bundesliga, c'est la remontée qui constitue la priorité absolue, pas la coupe. Suite à cette saison catastrophique, le budget est passé de 9,5 à 8 millions. L'âge moyen du noyau de 31 joueurs est de 24,5 ans. Le SC Paderborn avait fait sensation en accédant à la Bundesliga en 2014 mais sa saison avait été moins gaie : il avait terminé lanterne rouge de la compétition avec 31 points et un an plus tard, il avait poursuivi sa descente aux enfers en terminant à nouveau dernier, avec 28 points, en D2, ce qui l'avait renvoyé un étage plus bas encore..