La rédaction de Sport/ Foot Magazine concocte ce magazine avec soin, semaine après semaine, depuis le Brussels Media Center de Haren, le coeur des magazines édités par Roularta. Nous adaptons son contenu au fil de la semaine, en fonction de l'actualité, en restant fidèles à notre philosophie : vous apporter plus que ce que vous lisez dans les quotidiens. Ce processus démarre le mardi matin par une réunion de rédaction et s'achève le lundi après-midi, quand les ultimes pages sont envoyées à l'imprimerie de Roulers.
...

La rédaction de Sport/ Foot Magazine concocte ce magazine avec soin, semaine après semaine, depuis le Brussels Media Center de Haren, le coeur des magazines édités par Roularta. Nous adaptons son contenu au fil de la semaine, en fonction de l'actualité, en restant fidèles à notre philosophie : vous apporter plus que ce que vous lisez dans les quotidiens. Ce processus démarre le mardi matin par une réunion de rédaction et s'achève le lundi après-midi, quand les ultimes pages sont envoyées à l'imprimerie de Roulers. Ces dernières années, le paysage médiatique a subi de profonds changements, ne serait-ce que par la percée d'internet. Ces changements obligent les magazines à faire preuve d'inventivité, de créativité. Notre défi hebdomadaire consiste à éclairer et à approfondir l'actualité. L'exode des Diables Rouges et l'internationalisation du football nous ont poussés à étendre notre terrain d'action. C'est une des évolutions des dernières années : le football a largement dépassé le niveau de la Jupiler League. Des matches comme celui qu'ont disputé Barcelone et le Bayern en Ligue des Champions passionnent les foules et alimentent le désir d'articles sur les grands clubs. Nos journalistes sillonnent de plus en plus le monde. Nous avons également recours à nos liens avec des magazines internationaux, même si, bien sûr, notre propre championnat, sous toutes ses facettes, reste notre locomotive. Nous voulons rester attentifs aux futurs développements du football. C'est pour cela, cher lecteur, que votre avis est essentiel à nos yeux. Quel regard portez-vous sur notre magazine ? Voulez-vous plus d'interviews, plus d'opinions, plus de football étranger ? Qu'est-ce qui est bon et moins bon ? Il vous suffit de cliquer sur le site www.sportmagazine.be/fr dès maintenant pour participer à notre enquête. Cela ne vous prendra qu'une dizaine de minutes et vous pouvez gagner de chouettes prix, parmi lesquels vingt billets pour le match de qualification pour l'EURO des Diables Rouges le 3 septembre, au stade Roi Baudouin, contre la Bosnie-Herzégovine. Mais surtout, en nous faisant part de votre opinion, vous contribuez à dessiner les contours de ce magazine. N'hésitez pas à remplir dès maintenant le questionnaire. Il constitue pour nous une source précieuse d'informations pour améliorer notre magazine et continuer à vous passionner. Durant ces PO1, vous êtes inondés d'informations. Nous essayons de dépasser la folie du jour. Au milieu de ce tsunami d'émotions et d'avis, nous prenons le temps de nuancer les choses et de les replacer dans leur contexte. Plus particulièrement dans cette phase du championnat, alors que chaque match réécrit le scénario de la lutte pour le titre et que les conclusions sont balayées comme des feuilles par le vent. Le 27 mai, nous vous proposerons un dossier complet sur le champion. La rédaction travaille pour le moment en tenant compte des trois scénarios possibles. Car le titre pourrait bien se décider lors de l'ultime journée. Vendredi, Gand a montré contre le Sporting Charleroi que la pression pouvait paralyser. A l'exception d'un quart d'heure, elle a péniblement développé son jeu. Avec des déplacements au Club Bruges et à Anderlecht et un match à domicile contre le Standard entre les deux, les Buffalos semblent face à une mission impossible. Mais qu'est-ce qui est impossible dans ces PO1 ? Il y a moins de deux semaines, Anderlecht était sens dessus-dessous après une défaite imméritée à la Ghelamco Arena. Pendant vingt minutes, le champion y avait virevolté. Après sa victoire contre le Club Bruges, le Sporting fait à nouveau figure de grandissime favori. Trois victoires lui sont toutefois indispensables, à cet effet. Pour Gand, 7 points sur 9 suffisent, à condition de partager l'enjeu, lors de la dernière journée, au Parc Astrid. Le Club Bruges, lui, doit se ressaisir s'il veut conserver ses chances jusqu'au bout. L'équipe a très bien joué à Anderlecht mais a péché en défense, tout en affichant un cruel manque d'opportunisme devant. On évoque cette carence à la finition depuis le début de la saison, même si les chiffres semblent la démentir : dimanche, le Club a disputé son 60e match officiel. Et jusqu'ici, il a inscrit 130 buts. Quoi qu'il en soit, les Bleu et Noir signent une brillante saison mais seul un titre pourrait ramener la sérénité chez eux. PAR JACQUES SYSRemplissez dès maintenant le questionnaire.