Mouscron-Péruwelz et Chelsea vont-ils collaborer ou non ? Peut-être pas, même si, normalement, le club belge et Marc Rautenberg devaient se rencontrer hier à Paris. Rautenberg est le gérant d'une société spécialisée en droit sportif et sise en Suisse. Il représenterait un fonds d'investissements de Malte, qui avait déjà mandaté Jean-Luc Gripond afin de chercher un club belge à reprendre. Jusqu'en 2005, Gripond a été président du FC Nantes. Il dirige maintenant une société de marketing sportif. L'hiver dernier, il tirait déjà les ficelles de la reprise par Mouscron du sultanat d'Oman, une reprise qui a capoté.
...

Mouscron-Péruwelz et Chelsea vont-ils collaborer ou non ? Peut-être pas, même si, normalement, le club belge et Marc Rautenberg devaient se rencontrer hier à Paris. Rautenberg est le gérant d'une société spécialisée en droit sportif et sise en Suisse. Il représenterait un fonds d'investissements de Malte, qui avait déjà mandaté Jean-Luc Gripond afin de chercher un club belge à reprendre. Jusqu'en 2005, Gripond a été président du FC Nantes. Il dirige maintenant une société de marketing sportif. L'hiver dernier, il tirait déjà les ficelles de la reprise par Mouscron du sultanat d'Oman, une reprise qui a capoté. Comme il y a quelques mois, Gripond s'est présenté à Mouscron avec Teni Yerima, un manager camerounais que la BBC a démasqué en 2006 dans un reportage en caméra cachée : l'homme est coutumier de corruption. Mogi Bayat, alors manager du Sporting Charleroi, et Peter Harrison n'apparaissaient d'ailleurs pas sous un très bon jour dans ce reportage. Harrison, un ancien joueur du Sporting Charleroi, a oeuvré en 2009 à la reprise -ratée - de l'Olympic Charleroi avec Yerima. Toutefois, ce n'est pas la mauvaise réputation de Yerima qui fait douter le club mais plutôt la manière dictatoriale avec laquelle Gripond et lui semblent envisager leur collaboration avec Mouscron. Le duo aurait notamment le dernier mot sur la composition du noyau. Rautenberg, Gripond, Yerima et un fonds maltais : que vient faire Chelsea dans l'histoire ? Rien. Voire... Le pivot de cette histoire serait un certain Pini Zahavi. C'est un manager israélien basé à Tel Aviv. La diaspora juive lui assure de bons contacts dans l'ancienne Union Soviétique. Il a notamment été à l'origine du rachat de Chelsea par Roman Abramovitsh en 2003. Depuis, il est impliqué dans la plupart des transferts du club londonien. Il est considéré comme le principal agent en football de la planète, avec Jorge Mendes. Celui-ci représente notamment José Mourinho et est donc également bien implanté à Chelsea. En janvier 2015, Zahavi a déjà tenté de caser à Mouscron un footballeur africain de Chelsea, issu de l'école de Samuel Eto'o. Il est entré en conflit avec l'agent belge mandaté par Chelsea pour trouver au joueur un club en Belgique. Lille, qui était encore propriétaire de Mouscron, a envoyé Zahavi sur les roses. Jusqu'à présent, Chelsea a démenti tout contact avec Mouscron. Pour le moment, il semble que le seul lien avec le club de Premier League repose uniquement sur des associations, faites sur base de la réputation de Zahavi. Son réseau permettrait à Mouscron de se retrouver dans un pool de clubs qui s'échangent des joueurs. Chelsea émarge à ce groupe. Les Londoniens viennent de conclure un accord non exclusif avec le White Star Bruxelles. C'est un petit geste envers John Bico, l'ancien agent d'Eden Hazard, devenu le patron du club de D2. Des joueurs qui sont sur une voie de garage à Londres peuvent jouer pour le White Star. A condition qu'ils le veuillent et il y a peu de chances pour que ce soit le cas. PAR JAN HAUSPIELe pivot de cette histoire serait un certain Pini Zahavi, agent israélien, impliqué dans la plupart des transferts de Chelsea.