La légende est mondialement répandue, mais elle manque encore d'une déclaration d'authenticité. Jusqu'en 2006, quand Dida passe au confessionnal. L'ancien gardien du Milan AC, titulaire entre les perches brésiliennes lors du Mondial allemand, raconte à Libération : " Ici, personne n'a envie de devenir gardien de but. Mes frères étaient simplement de meilleurs footballeurs que moi, donc on me proposait toujours d'aller dans les cages. "
...