A quelles activités consacrez-vous votre temps libre?

Ivan Willockx (26 ans): En réalité, je n'ai pas beaucoup d'autres activités en-dehors du football. Lorsque j'habitais à Kalfort, j'étais colombophile mais j'ai arrêté depuis que je vis en appartement avec mon amie. Toutes les deux semaines, j'écris encore une colonne pour un journal sur les pigeons. En fait, je ne fais rien d'autre en plus. Je cuisine et nettoie de temps en temps Je n'ai pas de véritable hobby. Nous allons régulièrement boire un verre et plus rarement au cinéma.
...

Ivan Willockx (26 ans): En réalité, je n'ai pas beaucoup d'autres activités en-dehors du football. Lorsque j'habitais à Kalfort, j'étais colombophile mais j'ai arrêté depuis que je vis en appartement avec mon amie. Toutes les deux semaines, j'écris encore une colonne pour un journal sur les pigeons. En fait, je ne fais rien d'autre en plus. Je cuisine et nettoie de temps en temps Je n'ai pas de véritable hobby. Nous allons régulièrement boire un verre et plus rarement au cinéma. Vous cuisinez? Chez la plupart des footballeurs, c'est généralement la tâche de la femme.Ici, c'est différent! (il rit) Je suis le chef de cuisine. Cette situation provient du fait que je suis à la maison depuis plus longtemps que Heidi. Quand elle rentre du travail vers 17h30, le repas est souvent déjà prêt. C'est paradoxal car Heidi suit des cours de cuisine depuis maintenant trois ans. Mais je trouve cela logique: je suis le premier à la maison, donc je m'occupe du repas. Qu'avez-vous étudié?J'ai fait une année supplémentaire en chimie après mes humanités. Si je n'avais pas été footballeur, j'aurais plus que probablement continué dans cette voie. Cette matière m'a toujours attiré. Quand j'étais petit, je demandais chaque fois pour la Saint-Nicolas, une mallette d'apprenti chimiste mais je recevais toujours quelque chose d'autre. Peut-être que plus tard, je ferai des études de chimie et travaillerai dans un laboratoire. Alors, je pourrai réaliser toutes sortes d'expériences. Je trouve l'obtention d'un diplôme très important car il est indispensable dans la vie professionnelle. Je suis aussi assez réaliste pour me rendre compte que je devrai encore travailler après ma carrière.Appréciez-vous la musique? Oui, j'aime bien et ça va de la musique classique à la pop, en passant aussi par la house. Mes stations favorites sont Radio Donna, Q-Music et 4FM. Je préfère écouter la radio qu'acheter des cd. Nous allons parfois au Palais des Sports d'Anvers quand un bon chanteur ou chanteuse mais ce que je préfère, c'est the Night of the Proms. Si vous deviez emporter une chose sur une île déserte, que choisiriez-vous?(Très convaincu) Mon amie! (il rit) Et si je ne peux pas, je prendrais un poste de radio car quand je suis seul, j'écoute un peu de musique. J'aurais alors moins le sentiment de solitude. D'ailleurs, je me pose souvent cette question puisque nous vivons dans un certain confort, il est intéressant d'imaginer la situation inverse. On se rend alors compte qu'on a vraiment beaucoup dechance. Etes-vous matérialiste?Pas vraiment. J'apprécie les objets dits normaux mais je ne suis pas partisan d'une vie super luxueuse. Par exemple, une voiture chère ne m'intéresse pas. Je suis content avec le confort que possède la plupart des gens.Avec qui souhaiteriez-vous avoir une conversation intéressante?Je ne me suis pas penché sur le sujet en fait. Peut-être bien avec un politicien: Steve Stevaert ou Guy Verhofstadt. Ce sont des personnes qui ont des idées déterminantes et qui ont aussi le pouvoir de les imposer. Je m'intéresse fort à la politique mais parfois, elle m'exaspère. Quand l'opposition critique la coalition sans raison apparente, cela m'irrite fortement.Vous sentez-vous prêt à vous lancer dans la politique?Non, pas vraiment. Enfin, j'avoue que je ne me suis encore jamais posé la question. Je pense que cela prendrait beaucoup trop de temps et je préfère le consacrer à mon amie et à nos familles.Comment tout a commencé entre vous deux?Heidi Liekens (26 ans): C'est une longue histoire. (Ils rient tous les deux) A l'époque, nous étions en classe ensemble et avions un petit groupe de trois filles et trois garçons. Nous faisions toujours tout ensemble. Mes deux amies et moi nous nous connaissions déjà en humanités et nous allions souvent au Rio, une discothèque. On a continué à se voir par la suite mais Ivan et moi avons mis assez longtemps avant de former un véritable couple. Je ne savais pas que les sentiments que j'avais pour lui étaient réciproques. Nous étions de très bons amis et j'avais peur de lui avouer ce que je ressentais. Je n'avais pas envie non plus de dégrader l'ambiance de notre petit groupe. Pendant une journée à la mer, une amie lui a dévoilé le secret et, le week-end suivant, tout était rentré en ordre. Etes-vous sportive? Non, pas du tout. L'année passée, j'allais nager trois à quatre fois par mois mais la piscine a fermé un mois et je n'y suis plus jamais retournée. J'envisage de reprendre cette activité car je ne fais vraiment plus aucun sport et je souhaite quand même garder un minimum de condition physique. Je pratique la natation généralement seule. Je fais quelques longueurs de bassin pendant une heure. Nous roulons aussi à vélo régulièrement. Le football m'intéressait déjà avant et maintenant aussi, fatalement... (elle rit) Je suis les rencontres à domicile de la tribune mais ne me demandez pas d'expliquer le hors jeu car les règles ne sont pas mon fort. J'arrive à voir la plupart des buts. Pour le reste, je suis plus occupée à parler avec les gens ou à observer leur coiffure. C'est cela mon jeu. Vous ne suivez donc jamais les rencontres à la télévision. De temps en temps. Je me contente des extraits que l'on peut voir sur RTV, la télévision régionale Mais cela reste très limité. Ivan et moi n'avons pas vraiment suivi la Coupe du Monde. On regardait généralement les rencontres des Diables. Que faites-vous dans la vie?Premièrement et surtout, je travaille à temps plein. Comme Ivan l'a dit, je suis aussi des cours de cuisine depuis trois ans. C'est une fois par semaine mais je dois avouer qu'il a de toute façon plus d'aisance à cuisiner que moi. Sur ce plan-là, je n'ai pas à me plaindre. Pour le temps qu'il me reste, je le passe volontiers avec lui et la famille.Est-ce que le romantisme est important dans votre relation?Oh oui, Ivan est très romantique. Je pense même qu'il l'est plus que moi. Je me rappelle qu'un jour, il m'a fait croire que je devais aller à une soirée de supporter mais il m'a finalement emmenée manger un petit morceau dans un restaurant sympa. Il me fait souvent le coup. Nous aimons l'ambiance intime et agréable. Il y a, par exemple, dans notre appartement toujours quelques bougies. Quelle est sa principale qualité?Il est toujours de bonne humeur. Je ne l'ai quasiment jamais vu mal luné. Même le matin!Etes-vous vite jalouse?Non. Juste ce qu'il faut, je pense. Mais lui aussi! Je ne souffre pas de l'attention que les autres femmes portent sur lui même si cela me rejette à l'arrière plan. Il parle et explique très bien. En tant que capitaine d'équipe, c'est tout à fait normal. (elle rit) Ilse Peleman