A lan Curbishley, manager de Charlton Athletic pendant quinze ans, vient de publier un livre, The valley of dreams. Le port d'attache du club s'appelle The valley. Curbishley, qui était candidat au poste de sélectionneur cet été, y décrit ses bons moments, même s'il n'a jamais gagné de trophée. Charlton se produit en Premier League depuis 2000. Jusqu'à présent, Charlton prenait un bon départ puis était dans le creux de la vague aux alentours de novembre-décembre et achevait l'exercice dans l'anonymat. Son football était divertissant par moments, un mélange de talents anglais, scandinaves et latins, généralement inconnus. Lors du dernier Mondial, Charlton n'était pas représenté, ce qui est exceptionnel dans le chef d'un club angla...

A lan Curbishley, manager de Charlton Athletic pendant quinze ans, vient de publier un livre, The valley of dreams. Le port d'attache du club s'appelle The valley. Curbishley, qui était candidat au poste de sélectionneur cet été, y décrit ses bons moments, même s'il n'a jamais gagné de trophée. Charlton se produit en Premier League depuis 2000. Jusqu'à présent, Charlton prenait un bon départ puis était dans le creux de la vague aux alentours de novembre-décembre et achevait l'exercice dans l'anonymat. Son football était divertissant par moments, un mélange de talents anglais, scandinaves et latins, généralement inconnus. Lors du dernier Mondial, Charlton n'était pas représenté, ce qui est exceptionnel dans le chef d'un club anglais de l'élite. Lié au club pour une année encore, Curbishley a démissionné à la fin de la saison dernière. Iain Dowie (41 ans) assume ce lourd héritage. Il a commencé dans des circonstances troubles. La saison passée, Dowie et son équipe, Crystal Palace, ont disputé les playoffs de D2. Ils ont été battus par Watford. Dowie, sous contrat pour une saison supplémentaire, a demandé à pouvoir partir sans verser d'indemnités. Officiellement, il souhaitait retourner dans le nord de l'Angleterre : l'Irlandais du Nord voulait se rapprocher de sa famille. Il a donc juré de n'entraîner aucune autre phalange londonienne et sûrement pas Charlton. A peine délivré de son contrat, il signait à Charlton. Furieux, Palace a exigé une indemnité de 1,5 million d'euros. Dowie a convaincu la direction de Charlton de réaliser plus d'investissements que d'habitude. Elle a accepté, puisant même dans la caisse destinée à la saison suivante. Charlton a embauché le Sénégalais AmadyFaye à Newcastle, l'international malien Djimi Traoré à Liverpool. Un autre Sénégalais, Souleymane Diawara, vient du Havre. Pour l'attaque, le club londonien a enrôlé le coûteux vétéran JimmyFloyd Hasselbaink, qui doit guider Darren Bent, l'avant du cru qui a éclos la saison passée, marquant 22 buts. Bent a déjà trouvé à cinq reprises le chemin du but mais les autres laissent Dowie dans la mouise. Le départ de Charlton est dramatique, avec une seule victoire. Certes, le club peut avancer une excuse : il a affronté beaucoup de ténors jusqu'à présent. Le week-end prochain, il affronte Watford. Dowie en est conscient : il doit gagner cette joute, s'il ne veut pas que The valley of dreams se mue en cauchemar pour lui. L'ÉQUIPE NATIONALE a sombré en Croatie (2-0). Sans même parler de la bourde du gardien Paul Robinson, les ob-servateurs ont remis en cause la tactique du sélectionneur Steve McClaren. Celui-ci a évolué en 3-5-2 et a complètement échoué. Les trois défenseurs centraux se sont regardés sans intervenir tandis que les avants, Peter Crouch et Wayne Rooney, cherchaient le ballon au lieu de créer des espaces. Conséquence : l'Angleterre n'a guère été dangereuse et a essuyé un revers logique. Les jours suivants, on a réclamé le retour de David Beckham. Même Arsène Wenger s'est joint au ch£ur. Cela grenouille en coulisses aussi. Le directeur technique Trevor Brooking veut démissionner, estimant n'avoir pas assez d'influence. CHELSEA a gagné à Reading mais a perdu ses deux gardiens, Petr Ceh et Carlo Cudicini, suite à des collisions avec un adversaire. Tous deux ont passé la nuit à l'hôpital et le Tchèque a été opéré d'une fracture du crâne. Andriy Shevchenko, qui n'a encore inscrit que deux buts, a rendu visite au psychologue de l'AC Milan. EMMANUEL EBOUÉ souffre du genou. Les ligaments sont touchés et le défenseur d'Arsenal sera sur la touche quatre semaines environ. STILIAN PETROV a surpris la presse anglaise en déclarant, à son retour d'un match en Bulgarie, qu'il ne jouerait plus sous la direction de Hristo Stoichkov. Le milieu n'a que 27 ans et est le capitaine de la Bulgarie. L'été dernier, il a quitté le Celtic pour Aston Villa. ANDY COLE a marqué samedi son premier but pour Portsmouth, portant son total à 186 buts en D1. Il est deuxième du classement loin derrière Alan Shearer : 283 buts. P. T'KINT