Abdelmajid Oulmers, le premier Marocain de l'histoire du Sporting Charleroi, fêtait la semaine passée sa première convocation en équipe nationale A. Même s'il a fait toutes ses classes en France, il tenait à porter le maillot du pays de ses parents. Mais il en gardera un sale souvenir. Dans le match amical contre le Burkina Faso, il s'est fait descendre par un défenseur adverse au moment où il marquait son premier but international....

Abdelmajid Oulmers, le premier Marocain de l'histoire du Sporting Charleroi, fêtait la semaine passée sa première convocation en équipe nationale A. Même s'il a fait toutes ses classes en France, il tenait à porter le maillot du pays de ses parents. Mais il en gardera un sale souvenir. Dans le match amical contre le Burkina Faso, il s'est fait descendre par un défenseur adverse au moment où il marquait son premier but international. Une intervention tout à fait inutile, puisqu'elle eut lieu au moment où le ballon entrait dans le but. Des supporters de Charleroi ont mis les images de la phase sur le forum de leur site Internet : impressionnant. On voit un Oulmers, hurlant de douleur et se tenant la tête entre les mains, quitter le terrain sur une civière. Le verdict est sévère : rupture totale du ligament de la cheville gauche. Le joueur présentait aussi une plaie ouverte au niveau de la malléole. Embarqué dans un hôpital de Rabat, il a été opéré dans la nuit suivant le match. Il y avait urgence car il fallait éviter tout risque d'infection. Les chirurgiens marocains lui ont suturé le ligament rompu. Oulmers est rentré en Belgique ce week-end, pour subir de nouveaux examens en début de semaine. Il devra porter un plâtre pendant quatre semaines, avant une rééducation d'un bon mois. Autant dire qu'on ne le reverra pas en compétition avant février. C'est une tuile pour le Sporting, dont Oulmers était un des hommes en forme. Auteur de quatre buts depuis le début de saison, il faisait des étincelles tant dans l'axe que sur les flancs. Face au White Star Woluwe, samedi soir, en Coupe de Belgique, les Zèbres auraient bien eu besoin de son pouvoir d'infiltration. Ils ont peiné avant de venir finalement à bout de cette équipe de D3. De ce match interrompu à cause de pannes d'électricité, on retiendra la première titularisation de Nasredine Kraouche et d' Izzet Akgül. Une preuve que le groupe a aussi de la qualité en profondeur et que les mouvements seront probablement inexistants durant le mercato. Si rien ne permet d'affirmer avec certitude que le Sporting ne cherchera pas à caser ailleurs l'un ou l'autre joueur n'étant pas entré en ligne de compte depuis le mois d'août, tout indique qu'aucun renfort ne sera transféré. (P. Danvoye) P.Danvoye