" Ce sera dur mais les Zèbres resteront en D1, j'en suis sûr. Hélas, pour le moment, je ne perçois pas de ferveur populaire autour du Sporting. J'espère que ce n'est qu'une question de temps, d'habitude, de chemin à retrouver. Coach de ce club de 1990 à fin1992, j'ai eu la chance de connaître l'époque du Carolo Calcio. A sa façon, le Mambourg vibrait comme un stade de Série A. Tout Charleroi soutenait son équipe et il y avait un monde fou au domicile des Zèbres. Le public s'identifiait à ses joueurs, le plus souvent ori...

" Ce sera dur mais les Zèbres resteront en D1, j'en suis sûr. Hélas, pour le moment, je ne perçois pas de ferveur populaire autour du Sporting. J'espère que ce n'est qu'une question de temps, d'habitude, de chemin à retrouver. Coach de ce club de 1990 à fin1992, j'ai eu la chance de connaître l'époque du Carolo Calcio. A sa façon, le Mambourg vibrait comme un stade de Série A. Tout Charleroi soutenait son équipe et il y avait un monde fou au domicile des Zèbres. Le public s'identifiait à ses joueurs, le plus souvent originaires de la région. J'y ai entraîné pas mal de " régionaux " et de gars d'un peu plus loin découverts par Jean-Paul Spaute comme Fabrice Silvagni, Roch Gérard, Olivier Suray, Rudy Moury, Fabrice Jacquemart, Didier Beugnies, Dante Brogno, etc. Ils donnaient un cachet spécial à ce club qui, par ailleurs, accueillait chaleureusement ses renforts étrangers. L'ancrage régional était prononcé et un joueur comme Dante a joué un grand rôle dans ce contexte : il a incarné Charleroi durant des années. Son prénom était carrément un synonyme de Sporting. De 1986 à 2001, Dante a joué 389 matches de D1 pour son club avec 108 buts à la clef. Alors, quand les grands clubs comme Anderlecht, Standard ou le Club Bruges rencontraient les Zèbres, ils prenaient leurs précautions à propos du Capitaine Crochet. Dante a souvent déposé les meilleurs défenseurs de D1 sur la pelouse humide du Mambourg. De nos jours, un tel compétiteur ferait tourner la tête de pas mal de beaux clubs européens. J'ai eu l'idée de faire reculer cet attaquant de formation sur l'échiquier, de l'installer sur la droite afin de dégager plus d'espaces pour ses jaillissements. Même si la concurrence était forte, je n'ai toujours pas compris pourquoi Dante n'a jamais été Diable Rouge. Sa réussite est aussi celle de sa famille. Les trois frères, Dante, Toni et David, ont été soutenus et bien éduqués par des parents présents et attentifs : c'est un des secrets de la réussite de Dante dont le fils Loris évolue pour le moment à OHL. Chez les Brogno, il y a toujours des pâtes, de la sauce et un bout de fromage à la cuisine pour le visiteur inattendu, c'est connu. A côté de cette générosité latine, il y a surtout beaucoup de travail. Aussi doué était-il, Dante n'aurait pas atteint un tel niveau de jeu sans jamais mouiller son maillot. Le Sporting de Charleroi a besoin de nouveaux Brogno. Je suis certain que le Mambourg vibrerait à nouveau pour ses enfants. Et du talent, il y en a dans cette région. Dante a joué au Pavillon Montagnard et à Marchienne avant d'être recruté par les Zèbres. " PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE BILIC