A l'issue du Mondial 2018, les adieux de Sami Khedira (31, Juventus, 77 caps et sept buts) ont été le premier symptôme de l' Umbruch, la rupture. Joachim Löw vient de débarquer de manière impromptue au Bayern, flanqué du team manager Oliver Bierhoff et de son bras droit Oliver Sorg, pour annoncer ses projets à trois autres internationaux chevronnés, champions du mon...

A l'issue du Mondial 2018, les adieux de Sami Khedira (31, Juventus, 77 caps et sept buts) ont été le premier symptôme de l' Umbruch, la rupture. Joachim Löw vient de débarquer de manière impromptue au Bayern, flanqué du team manager Oliver Bierhoff et de son bras droit Oliver Sorg, pour annoncer ses projets à trois autres internationaux chevronnés, champions du monde en 2014 : Mats Hummels (30, 70 caps et cinq buts), Jérôme Boateng (30, 76 caps et un but) et Thomas Müller (29, 100 caps et 38 goals). " Je veux donner un nouveau visage à la Mannschaft ", a-t-il déclaré.L'exclusion du trio alimente la chronique depuis des semaines en Allemagne. Elle a suscité l'ire du Bayern, y compris des coéquipiers des trois joueurs qui restent sélectionnés - Joshua Kimmich (24), Niklas Süle (23) et Leon Goretzka (24). " Ils méritaient une autre sortie ", a déclaré Kimmich. " Ils sont encore loin d'être trop âgés pour se produire en équipe nationale. " Ce n'était donc pas un hasard si Leroy Sané (23), Julian Brandt (22) et Timo Werner (23) ont fait de la publicité pour Volkswagen, le nouveau sponsor de la fédération allemande, avant le match amical contre la Serbie, qui se déroule à Wolfsburg le 20 mars. Quatre jours plus tard, l'Allemagne affronte les Pays-Bas à la Cruijff Arena d'Amsterdam, un match de qualification pour l'EURO 2020. L'année passée, les Néerlandais ont vaincu une Mannschaft en déroute 3-0 en Ligue des Nations. L'équipe semble donc arrivée à un tournant car Manuel Neuer (32, 84 sélections), le portier du Bayern, doit commencer à se faire du souci : Marc-André ter Stegen (26, Barcelone) piaffe d'impatience à l'idée de disputer son 22e match. La blessure de Julian Draxler (PSG) offre à Toni Kroos (Real Madrid) et à Matthias Ginter ('Gladbach) un répit. Avec Neuer, ils sont les seuls rescapés du Mondial 2014.