Trois ans et demi après l'éclatement du scandale qui a secoué le football italien, le tribunal a prononcé ses premiers jugements. Ceux-ci démontrent qu'aux yeux des juges, il était bel et bien question de falsification du championnat. Onze des 35 inculpés du scandale apparu le 2 mai 2006 ont pris connaissance de leur sort lundi dernier devant le tribunal de Naples. Sept d'entre eux, d'anciens arbitres et assistants, ont été acquittés. Antonio Giraudo, l'ancien directeur administrateur de la Juventus, écope de la peine la plus lourde, trois ans de prison, car il est tenu pour responsable de la fraude sportive et de la conspiration menée au profit de son club, par des faits s'étalant d'octobre 2004 à octobre 2005. L'ancien...

Trois ans et demi après l'éclatement du scandale qui a secoué le football italien, le tribunal a prononcé ses premiers jugements. Ceux-ci démontrent qu'aux yeux des juges, il était bel et bien question de falsification du championnat. Onze des 35 inculpés du scandale apparu le 2 mai 2006 ont pris connaissance de leur sort lundi dernier devant le tribunal de Naples. Sept d'entre eux, d'anciens arbitres et assistants, ont été acquittés. Antonio Giraudo, l'ancien directeur administrateur de la Juventus, écope de la peine la plus lourde, trois ans de prison, car il est tenu pour responsable de la fraude sportive et de la conspiration menée au profit de son club, par des faits s'étalant d'octobre 2004 à octobre 2005. L'ancien responsable des arbitres, Tullio Lanese, est condamné à deux ans, les anciens arbitres Tiziano Pieri et Paolo Dondarini - ce dernier sifflait encore au plus haut niveau la saison passée - écopent de peines de deux ans et deux ans et quatre mois suite à leur complicité. Outre cette peine, les condamnés ne peuvent revêtir aucune fonction officielle dans le monde du football ni pénétrer dans un stade pendant trois ans. Des sept arbitres acquittés, un homme est encore actif parmi l'élite : Gianluca Rocchi (36 ans), international depuis 2008. Parmi les 23 autres inculpés, qui se présentent devant un tribunal classique, se trouve Luciano Moggi, l'initiateur de la fraude pour beaucoup d'observateurs. Moggi a été le directeur sportif de la Juventus jusqu'en 2006. Claudio Lotito, le président de la Lazio, et les propriétaires de la Fiorentina, Diego et Andrea Della Valle, attendent encore leur procès aussi. Les clubs impliqués ont déjà été sanctionnés. Le 14 juillet 2006, les sanctions sportives ont été prononcées puis édulcorées. La Juventus a été rétrogradée en Série B, avec trente points de handicap, ensuite réduits à 17. La Fiorentina et la Lazio ont également débuté avec trente points en moins, ramenés respectivement à 19 et à onze. On a retiré 44 points à Milan sur le championnat écoulé, ce qui l'a privé de Coupe d'Europe. Le 26 juillet, la Juventus a perdu le titre 2006, accordé à son dauphin, l'Inter. Malgré son handicap de points, la Juventus est remontée parmi l'élite en l'espace d'un an. FRANCESCO TOTTI a prolongé son contrat à l'AS Roma jusqu'en 2014, comme prévu. Il va gagner 4,3 millions par an contre 4,5 millions cette saison et obtiendra un autre poste au sein du club lorsqu'il raccrochera. GENNARO GATTUSO (31 ans) a fait part de son mécontentement il y a plusieurs semaines, ce qui ne l'a pas empêché de reconduire son contrat à Milan jusqu'en 2012. Son salaire annuel passe de cinq à 3,5 millions d'euros. En fin de contrat en 2011, Andrea Pirlo ne souhaite pas le prolonger, n'étant pas d'accord avec la baisse salariale de 30 % qui va de pair. LA JUVENTUS est privée de Gigi Buffon. Le gardien a été opéré au ménisque du genou gauche et rejouera à la mi-février. Alexander Manninger, l'Autrichien de 32 ans qui a effectué ses débuts le week-end dernier, le remplacera. L'année dernière, Manninger, qui a déjà défendu le but de la Fiorentina, du Torino, de Brescia et d'Udinese, a joué seize matches. MAURO CAMORANESI (33 ans, Juventus), blessé à la cuisse, n'a pu jouer contre Bari et sera absent deux mois. COUPE D'ITALIE. En match avancé des huitièmes de finale de la Coupe, l'Inter a éliminé Livourne, grâce à un but de Wesley Sneijder. Les autres matches ont lieu entre le 12 et le 14 janvier. LA JUVENTUS s'est inclinée pour la troisième fois de suite. Après Bari, le Bayern Munich, ce fut au tour de la lanterne rouge, Catane, de se jouer des Bianconeri. Si le caoch, Ciro Ferrara, a été confirmé, il s'agit de redresser la situation au plus vite. GEERT FOUTRÉ