"Tu savais que mes trois derniers coups francs ont été dedans ? " , explique Nastja Ceh au début de l'interview, " Lors du dernier match de la saison passée contre le Lierse, contre Auxerre et contre Plovdiv. J'ai travaillé dur et je suis maintenant plus calme dans ma tête. Je me donne à 100 % à chaque entraînement et si on est bien préparé physiquement, le mental suit naturellement et on prend plus de plaisir à jouer. Cependant, je ne suis pas encore à mon maximum. Je continue à grandir et je peux atteindre un autre palier ".
...

"Tu savais que mes trois derniers coups francs ont été dedans ? " , explique Nastja Ceh au début de l'interview, " Lors du dernier match de la saison passée contre le Lierse, contre Auxerre et contre Plovdiv. J'ai travaillé dur et je suis maintenant plus calme dans ma tête. Je me donne à 100 % à chaque entraînement et si on est bien préparé physiquement, le mental suit naturellement et on prend plus de plaisir à jouer. Cependant, je ne suis pas encore à mon maximum. Je continue à grandir et je peux atteindre un autre palier ". Nastja Ceh : Je n'ai pas vraiment de préférence mais je pense que comme gaucher, je marque plus facilement du côté droit. C'est plus important pour moi que cela ne se situe pas trop loin : 22, 23 mètres constituent une bonne distance. Les coups francs doivent alors être parfaitement bottés. Le gardien les voit arriver plus difficilement car il est obligé de mettre cinq joueurs dans le mur sans compter les trois ou quatre gars que nous plaçons. Je ne l'ai pas encore vu à la télévision mais on m'a déjà dit qu'il était très réussi. J'ai aussi le sentiment qu'il s'agissait d'un de mes plus beaux buts, mais je trouve que chaque goal que j'inscris est beau. Je ne rais pas. Il y a deux ans, j'en ai inscrit six mais je n'y pense pas. Je veux simplement bien jouer et faire en sorte que le club marche bien également. Ainsi, si je marque un coup franc, c'est idéal pour tout le monde. Nous prenons la décision au moment même. Si je ne me sens pas trop bien, je ne vais pas le tirer. Bosko Balaban est un joueur qui possède une frappe puissante et il est donc meilleur sur les grandes distances. Comme par exemple celui qu'il a placé sur le poteau contre Auxerre. Je me suis préparé en Slovénie. J'ai suivi le programme que j'ai reçu et parfois, je me suis entraîné deux fois par jour. Courir mais aussi un peu de fitness. J'étais très motivé, déçu de ma dernière saison. Oui, une semaine en Croatie avec ma femme. Je ne m'étais pas entraîné durant deux mois à cause d'une opération du genou et d'une élongation. Je n'avais repris que le 20 juillet. Contre Dortmund, j'étais frais mais par après, je me suis fatigué trop vite. Je jouais à ce moment-là autant pour Bruges que pour l'équipe nationale. Après une demi-heure, j'avais déjà des jambes lourdes. Ainsi, je me souviens de mes coups francs ratés contre l'Ajax. Je ne me sentais tout simplement pas bien. (Il rit). Non, je n'ai jamais eu aucun problème avec Blondel. C'est un ami et un bon joueur, sinon Tottenham ne l'aurait pas acheté. Mais pour une position, il y a deux joueurs et un seul peut jouer. Sans compter Alin Stoica. Autant de joueurs à une telle place est positif pour le club. La concurrence est saine et je n'en ai pas peur. Je me concentre sur mon jeu et sur mon travail. Je ne vais pas marquer à chaque match mais j'essaye de faire de mon mieux. Oui, j'étais reposé et j'avais retrouvé mes capacités physiques. A Mons, je me suis senti bien dans la dernière demi-heure. Même chose contre le Lierse et je n'étais pas mauvais non plus en finale de la Coupe de Belgique. (Silence). Je ne sais pas. C'est vrai que l'équipe était un peu fatiguée après une lourde saison où on devait se qualifier en Ligue des Champions et devenir champion. Pourtant, nous avons fait quelques matches de haut niveau. Plovdiv était une très bonne équipe avec des joueurs talentueux mais nous avons su marquer au bon moment. Quand nous avons mené 0-1, ils auraient pu en marquer quatre. Nous avons alors eu plus d'espace. Les contres étaient menés tambour battant et nous nous sommes forgé de nombreuses occasions. Le score du match aller (2-0) nous était également favorable. Si en plus, on marque au retour après un quart d'heure, cela porte un coup au moral de l'adversaire. Nous les avions éliminés il y a deux ans très difficilement lors de la séance de tirs au but. Je me souviens que je devais botter le cinquième mais finalement, nous étions qualifiés avant cela (il rit). Non, non. Timmy les frappe très bien et est très concentré. Si c'est lui qui s'élance, je suis sûr à 120 % qu'il va marquer. D'après Sergyi Serebrennikov, il s'agit d'une excellente équipe. Je pense qu'ils sont de notre niveau. Le match en déplacement sera très important. Nous devrons marquer là-bas. Si nous restons concentrés sur notre football, alors je pense que nous devrions nous qualifier. Il est basé sur le collectif, le bon positionnement tout en nous donnant toujours à fond. Ce système de poules est positif pour permettre aux clubs qui n'ont pas beaucoup d'argent d'en avoir davantage. Mais je ne pense pas à la Coupe de l'UEFA. J'aimerais jouer la Ligue des Champions pour la troisième fois d'affilée. Non, plus maintenant. J'étais mécontent après le dernier match contre l'Ajax car les joueurs milanais n'avaient pas joué contre le Celta Vigo, nous privant de la qualification pour le deuxième tour. Mais quelques semaines plus tard, j'ai pris ma revanche lorsqu'ils ont été éliminés par le Deportivo. Si tu ne joues pas tous les matches à fond, cela se retourne contre toi. Je laisse penser chacun comme bon lui semble. Chacun peut dire ce qu'il veut, cela ne reste que des mots. Nous devons nous concentrer sur nos propres matches. D'après moi, nous allons être champions car nous possédons une fort belle équipe. L'année passée, nous avons perdu trop de points au premier tour. Cela peut arriver. Regarde le Real Madrid. Il a les meilleurs joueurs du monde mais il a perdu face à des équipes comme Osasuna. Par rapport à l'année passée, à la place d'Andrés Mendoza, nous avons Bosko Balaban qui sait marquer très facilement. Nous disposons de quatre, cinq attaquants qui ont chacun la capacité d'être meilleur buteur. Enfin, nous perdons Danny Verlinden dans les buts, qui est une légende ici et qui était à son meilleur niveau les dernières années. Christian Vandenabeele" 22, 23 mètres CONSTITUENT UNE BONNE DISTANCE pour un coup franc "