Si vous avez regardé Belgique-Arabie saoudite à la télé, vous avez découvert la bande-annonce déjantée de Champion, la nouvelle série du Fonds Fédération Wallonie-Bruxelles - RTBF. Les clients de Proximus TV ont déjà pu visionner le premier épisode samedi dernier, l'opérateur étant co-producteur. C'était pourtant loin d'être gagné il y a 7 mois, au lancement d'un tournage que tout le monde jugeai...

Si vous avez regardé Belgique-Arabie saoudite à la télé, vous avez découvert la bande-annonce déjantée de Champion, la nouvelle série du Fonds Fédération Wallonie-Bruxelles - RTBF. Les clients de Proximus TV ont déjà pu visionner le premier épisode samedi dernier, l'opérateur étant co-producteur. C'était pourtant loin d'être gagné il y a 7 mois, au lancement d'un tournage que tout le monde jugeait très court. " Tout s'est bien passé mais le moindre couac était interdit ", confirme Monir Ait Hamou, acteur et membre de l'équipe de réalisation. " Chaque jour était un défi mais le talent des techniciens et des acteurs a permis de tenir la route ces 16 semaines. Le projet a d'ailleurs évolué durant le tournage, avec de nouveaux dialogues créés, des apports des comédiens, ... Même après le montage, le travail de réécriture s'est poursuivi. " Le public va donc faire connaissance avec un véritable anti-héros interprété par Mourade Zeguendi : Souli Romeyda, star mondiale de 33 ans dont la carrière explose en raison de ses excès. " C'était un beau défi car créer un anti-héros est compliqué. On doit susciter de l'empathie sans choquer. Or, Souli est homophobe, raciste... " Même si le ballon rond est au coeur des épisodes, les réalisateurs refusent que Champion soit résumé à une série sur le foot. Le moteur, c'est Souli, héros écorché vif dont les agissements doivent susciter rires et émotions. " Souli ne représente pas les autres millions de joueurs qui pratiquent cette activité de manière normale. Cela reste une comédie tragique, avec un personnage très " cliché ". " Les concepteurs n'ont pourtant pas été aidés par les gens du milieu. Un appel avait été lancé afin de trouver des footballeurs motivés pour apparaître dans la série. Il est resté vain. " Il y a eu des réticences. Nous n'avons pas pu utiliser les vrais noms de clubs. Mais bon, peut-être que l'image de la série évoluera positivement quand elle sera diffusée et qu'on pourra nouer des collaborations à l'avenir. "