La semaine passée, Chievo, Udinese et Genoa, ont nommé un nouvel entraîneur. Cagliari et Parme poursuivent toujours leur quête. A Gênes, malgré la promotion, Serse Cosmi a préféré chercher son bonheur ailleurs et est remplacé par Francesco Guidolin (49 ans), qui a aussi surpris les observateurs en quittant Palerme, qu'il avait fait monter un an auparavant et qu'il venait de qualifier pour une Coupe d'Europe, au terme de sa première saison en Série A, un fait unique dans l'histoire du club. Guidolin a dix ans d'expérience comme entraîneur en Série A.
...

La semaine passée, Chievo, Udinese et Genoa, ont nommé un nouvel entraîneur. Cagliari et Parme poursuivent toujours leur quête. A Gênes, malgré la promotion, Serse Cosmi a préféré chercher son bonheur ailleurs et est remplacé par Francesco Guidolin (49 ans), qui a aussi surpris les observateurs en quittant Palerme, qu'il avait fait monter un an auparavant et qu'il venait de qualifier pour une Coupe d'Europe, au terme de sa première saison en Série A, un fait unique dans l'histoire du club. Guidolin a dix ans d'expérience comme entraîneur en Série A. Cosmi, qui a effectué ses débuts parmi l'élite il y a cinq ans avec Pérouse, a obtenu un contrat à Udinese, qui cherchait un successeur à Spaletti, parti à l'AS Rome. Agé de 47 ans, Cosmi a signé pour deux ans et a amené Saadi Kadhafi dans ses bagages. Le fils de 32 ans du colonel libyen Mohammed Kadhafi a déjà passé une année à Pérouse, année durant laquelle il s'est vraiment distingué à sa façon : il est entré au jeu à une reprise en championnat, a disputé deux matches de Coupe d'Italie et été suspendu trois mois pour dopage. A Chievo, Giuseppe Pillon (49 ans) prend la place de Maurizio D'Angelo, qui redevient adjoint après avoir assuré le maintien de Chievo lors des trois derniers matches de la saison, après le renvoi in extremis de Mario Beretta. L'année précédente, Pillon avait entraîné Trévise en Série B. Il avait été éliminé en demi-finales des playoffs pour l'accession à la Série A. Il découvrira l'élite avec Chievo dans quelques semaines. Pillon n'est pas le seul entraîneur débutant de la Série A. Mario Somma (41 ans), promu avec Empoli, est nouveau parmi l'élite, comme Angelo Gregucci, auquel Lecce accorde sa chance. Il y a un an déjà, les clubs de D1 avaient massivement opté pour du sang neuf. Entre-temps, Mazzari (Reggina) est le seul à n'avoir pas été remercié prématurément. DanieleArrigoni a sauvé Cagliari mais a préféré partir, pour des raisons strictement familiales : il vivait trop loin de sa famille depuis plusieurs années. Mandorlini (Atalanta), Berretta (Chievo), Caso (Lazio), Colomba (Livourne), Mutti (Livourne) et Baldini (Parme) n'ont pu mener à terme leur première étape parmi l'élite. Des 17 clubs qui militaient déjà à cet échelon la saison passée, seuls la Juventus ( Fabio Capello), l'AC Milan ( Carlo Ancelotti), l'Inter ( Roberto Mancini), la Sampdoria ( Walter Novellino), la Reggina ( Walter Mazzari) et Messine ( Bortolo Mutti) entament la saison avec le même entraîneur que lors du dernier exercice. TORINO est le troisième et dernier montant en D1, après un an à l'échelon inférieur. L'ancien Gantois Gaby Mudingay était titulaire côté turinois. PAVEL NEDVED ET LILIAN THURAM, qui filent tous deux vers leurs 33 ans, ont prolongé jusqu'en 2008 leur contrat à la Juventus, pourtant valable jusqu'en 2006. Ils avaient envisagé de raccrocher dans un an mais le Tchèque, surtout, guigne la Ligue des Champions, qui fait défaut à son palmarès. JUAN SEBASTIAN VERON (30 ans) rempile à l'Inter jusqu'en 2007. Il est arrivé de Chelsea la saison passée. LA FIORENTINA a loué deux valeurs sûres : le Français Sebastian Frey(25 ans) a défendu le but de Parme la saison passée, après celui de l'Inter. Le médian Christian Brocchi (29 ans) vient de Milan. VENISE, rétrogradée de Série B avec Luis Oliveira et FabioRositto, est en faillite. Le club, fondé en 1987, a joué trois saisons en Série A depuis 1998. Maurizio Zamparini l'a vendu en 2002 pour investir ses deniers à Palerme. LE NAPOLI prolonge d'un an son séjour en D3. Il a disputé ses deux matches à domicile des playoffs devant respectivement 65.000 et 70.000 spectateurs mais ça n'a pas empêché Avellino de monter en Série B avec Mantoue, via les playoffs, Rimini et Cremonese ayant obtenu leur billet via le championnat. A Naples, comme d'habitude, Olivier Renard a fait banquette. (G. Foutré)