Vous avez dit que cela pourrait bénéficier à l'Italie d'affronter l'Espagne lors du premier match.

L'Espagne est la meilleure équipe du moment. Nous devons être heureux d'affronter la Roja d'abord, ainsi mes joueurs comprendront ce que cela signifie de disputer une phase finale de l'EURO. Nous devons absolument être prêts pour ce choc.
...

L'Espagne est la meilleure équipe du moment. Nous devons être heureux d'affronter la Roja d'abord, ainsi mes joueurs comprendront ce que cela signifie de disputer une phase finale de l'EURO. Nous devons absolument être prêts pour ce choc. Ce sera un honneur et un plaisir de rencontrer l'Irlande et le Trap. Je me sens très proche de lui, il a été mon entraîneur pendant 6 ans à la Juve. C'est une référence. Trapattoni sera un client très coriace. Avec Platini, Boniek, Rossi et Bettega dans la même équipe de la Juve, cela faisait beaucoup de force offensive. Clairement, si ces quatre-là s'aventuraient devant, Trap sifflait et me demandait de me replier. Mais c'est absurde de le dépeindre comme un coach défensif. L'histoire montre que les équipes qu'il a alignées étaient très offensives. J'ai l'impression que le match contre la Croatie pourrait être déterminant. Cette équipe regorge de technique, dispose de bons joueurs et je m'en méfie. Pour développer une équipe, il faut établir des règles. Les joueurs qui m'ont accompagné en équipe nationale ces deux dernières années les connaissent. Mais Balotelli reste un joueur de premier choix. Le moment est venu pour lui de démontrer qu'il a la personnalité et la capacité de gérer la pression qui repose sur lui. Etant donné que je dispose de nombreux médians de qualité, j'ai senti que nous devions jouer en fonction de nos qualités et avec ce groupe-ci cela signifie : plus offensivement. J'ai un pressentiment très positif à propos de ce tournoi. Il y aura assez de temps plus tard pour se faire des soucis.PAR PADDY AGNEW (ESM)