Des paroles et des actes

Avant le début de la saison, le Cercle se montrait étonnamment ambitieux : il promettait une équipe meilleure et mieux balancée que la saison dernière et espérait lutter pour une place dans la colonne de gauche, tout en pratiquant un football offensif. Mais quand le championnat a commencé, il n'était pas du tout prêt. Des changements radicaux ont été opéré pendant tout l'été et le Cercle a complètement loupé son départ puisqu'il a dû attendre la cinquième journée pour empocher ses premiers points, les seuls jusqu'à présent. Jusqu'ici, l'ambition exprimée n'a pas attiré davantage de public, au contraire : après une fin de saison en mode mineur, le nombre d'abonnés a sensiblement diminué. Le danger, c'est qu'en plaçant la barre très haut, le Cercle risque de faire encore plus de déçus. C'est en tout cas un grand défi qui l'attend.

Des joueurs qui débarquent d'un autre championnat ont besoin d'un temps d'adaptation. Et ils sont nombreux au Cercle.

Former et gagner

Au cours du premier mois de championnat, le Cercle a aligné de nombreux joueurs en location, pour la plupart français, inexpérimentés et peu habitués au football belge. Ce n'est pas illogique puisque l'actionnaire principal, le directeur technique, le coach et une bonne partie du staff technique sont français. C'est le marché qu'ils connaissent le mieux. Même le Belge le plus expérimenté transféré cet été vient de France : Stef Peeters a joué sous la direction de Fabien Mercadal à Caen. Mais des joueurs qui débarquent d'un autre championnat ont besoin d'un temps d'adaptation.

Ces caractéristiques sont inhérentes au projet : l'AS Monaco a repris le Cercle pour y placer des jeunes joueurs, leur donner du temps de jeu pour progresser et les mettre en valeur dans l'optique de les vendre ou de les intégrer à son équipe première. C'est le cas du gardien Loïc Badiashile (21 ans), de l'arrière droit Giulian Biancone (19 ans), de l'arrière gauche Julien Serrano (21 ans) et de l'ailier Jordi Mboula (20 ans). Des joueurs talentueux mais inexpérimentés et qui, en Belgique aussi, commettent des erreurs qui coûtent cher. Trop de joueurs loués (parfois sept des onze titulaires), ce n'est pas l'idéal. La saison dernière, déjà, on a vu que tous n'étaient pas concernés par le Cercle et n'étaient pas prêts à se donner à fond pour terminer le plus haut possible. Pareil pour les joueurs en fin de contrat. Jusqu'ici, le Cercle, transformé en profondeur, semble fragile au niveau des arrières latéraux. Il manque aussi de profondeur et d'un buteur devant.

Beat as one

Le leitmotiv, cette saison, c'est We beat as one. Ce n'était pas le cas la saison dernière, il n'y avait pas de cohésion. La " famille " éclatait à tous les niveaux. Comme le Cercle avait pris un bon départ, il n'a cependant jamais été menacé de relégation. Cette fois, ça risque d'être différent. Il va falloir faire honneur au slogan, unir se forces et former le meilleur collectif possible avec les forces vives. Comme le dit François Vitali, le directeur sportif : " faire preuve d'une mentalité de gagneur et d'esprit d'équipe à chaque match, ça fait aussi partie de l'évolution d'un jeune joueur ". Maintenant que le noyau est au complet, le staff peut travailler les automatismes. Il serait également grand temps de mettre sur pied une cellule sociale qui s'occupe du bien être de tous ces étrangers.

IN/OUT

IN

Goblet (libre), Kanté (AS Béziers, Fra), Hubert (Club Bruges), Badiashile, Biancone, Serrano, Mboula, Foster & Panzo (AS Monaco, Fra), Saadi (RC Strasbourg, Fra), N'Guessan & Dabila (Lille OSC, Fra), Peeters (SM Caen, Fra), Omeonga (Genoa CFC, Ita), Fiore (libre), Balikwisha (Standard), Donsah (Bologna, Ita), Gory (Le Havre AC, Fra), Coulibaly (SCO Angers, Fra).

OUT

Delacourt (RWDM), Mercier (OHL), Tormin (LB Châteauroux, Fra), Gakpé (Limassol, Cyp), Lambot (Famagusta FC, Cyp), Klimov (AS Monaco, Fra), Decostere & Vanhoutte (AFC Tubize), Kanté (Le Mans, Fra).

À suivre Godfred Donsah

Le Cercle a surtout engagé des jeunes joueurs qui doivent trouver leurs marques en D1A. Jusqu'ici, ceux qui y parviennent le mieux sont Kouadio-Yves Dabila (22 ans) et Romingue Kouamé (22 ans), loués par Lille. Le premier est un défenseur central et le deuxième, un médian. À la fin de la période des transferts, le Cercle a encore transféré quelques jeunes joueurs un peu plus expérimentés. Comme l'international malien Lassana Coulibaly (23 ans), un médian central loué à Angers et qui a joué 30 matches officiels (dont 9 de Coupe d'Europe) avec les Glasgow Rangers la saison dernière. Avant cela, il avait déjà disputé 64 matches de Ligue 1. Autre nouveau venu : Godfred Donsah, un médian défensif qui vient d'avoir 23 ans et est loué par le FC Bologne. Il a déjà 89 matches de Serie A au compteur. Dès qu'il a été qualifié, il a joué contre Waasland-Beveren et le Cercle a gagné sans encaisser, ce qui ne lui était pas arrivé au cours des quatre premières journées.

Le Ghanéen d'Accra, très fort à la récupération, a effectué ses débuts au DC United Agogo. En 2012, il a été testé par l'AS Roma mais il fini par signer à Palerme. Après avoir été loué au Hellas Vérone, avec qui il a effectué ses débuts contre l'Atalanta, il a été acheté en 2014 par Cagliari, qui a déboursé plus de deux millions d'euros pour son transfert. Il a disputé 21 matches avec le club sarde, qui n'a pas échappé à la relégation. Il est alors parti à Bologne, qui venait de monter. Il était loué pour un an mais une clause du contrat prévoyait que, s'il effectuait ses débuts, il devait être acheté pour 7 millions d'euros et signer pour quatre ans. C'est arrivé le 29 août (défaite 0-1 face à Sassuolo). En 2017, Donsah a également porté pour la première fois le maillot du Ghana. En 89 matches au plus haut niveau en Italie, il a inscrit six buts (quatre en championnat et deux en coupe) et a délivré sept assists. Il est sous contrat avec Bologne jusqu'en 2022 mais le Cercle possède une option d'achat.

Avant le début de la saison, le Cercle se montrait étonnamment ambitieux : il promettait une équipe meilleure et mieux balancée que la saison dernière et espérait lutter pour une place dans la colonne de gauche, tout en pratiquant un football offensif. Mais quand le championnat a commencé, il n'était pas du tout prêt. Des changements radicaux ont été opéré pendant tout l'été et le Cercle a complètement loupé son départ puisqu'il a dû attendre la cinquième journée pour empocher ses premiers points, les seuls jusqu'à présent. Jusqu'ici, l'ambition exprimée n'a pas attiré davantage de public, au contraire : après une fin de saison en mode mineur, le nombre d'abonnés a sensiblement diminué. Le danger, c'est qu'en plaçant la barre très haut, le Cercle risque de faire encore plus de déçus. C'est en tout cas un grand défi qui l'attend. Au cours du premier mois de championnat, le Cercle a aligné de nombreux joueurs en location, pour la plupart français, inexpérimentés et peu habitués au football belge. Ce n'est pas illogique puisque l'actionnaire principal, le directeur technique, le coach et une bonne partie du staff technique sont français. C'est le marché qu'ils connaissent le mieux. Même le Belge le plus expérimenté transféré cet été vient de France : Stef Peeters a joué sous la direction de Fabien Mercadal à Caen. Mais des joueurs qui débarquent d'un autre championnat ont besoin d'un temps d'adaptation. Ces caractéristiques sont inhérentes au projet : l'AS Monaco a repris le Cercle pour y placer des jeunes joueurs, leur donner du temps de jeu pour progresser et les mettre en valeur dans l'optique de les vendre ou de les intégrer à son équipe première. C'est le cas du gardien Loïc Badiashile (21 ans), de l'arrière droit Giulian Biancone (19 ans), de l'arrière gauche Julien Serrano (21 ans) et de l'ailier Jordi Mboula (20 ans). Des joueurs talentueux mais inexpérimentés et qui, en Belgique aussi, commettent des erreurs qui coûtent cher. Trop de joueurs loués (parfois sept des onze titulaires), ce n'est pas l'idéal. La saison dernière, déjà, on a vu que tous n'étaient pas concernés par le Cercle et n'étaient pas prêts à se donner à fond pour terminer le plus haut possible. Pareil pour les joueurs en fin de contrat. Jusqu'ici, le Cercle, transformé en profondeur, semble fragile au niveau des arrières latéraux. Il manque aussi de profondeur et d'un buteur devant. Le leitmotiv, cette saison, c'est We beat as one. Ce n'était pas le cas la saison dernière, il n'y avait pas de cohésion. La " famille " éclatait à tous les niveaux. Comme le Cercle avait pris un bon départ, il n'a cependant jamais été menacé de relégation. Cette fois, ça risque d'être différent. Il va falloir faire honneur au slogan, unir se forces et former le meilleur collectif possible avec les forces vives. Comme le dit François Vitali, le directeur sportif : " faire preuve d'une mentalité de gagneur et d'esprit d'équipe à chaque match, ça fait aussi partie de l'évolution d'un jeune joueur ". Maintenant que le noyau est au complet, le staff peut travailler les automatismes. Il serait également grand temps de mettre sur pied une cellule sociale qui s'occupe du bien être de tous ces étrangers. IN Goblet (libre), Kanté (AS Béziers, Fra), Hubert (Club Bruges), Badiashile, Biancone, Serrano, Mboula, Foster & Panzo (AS Monaco, Fra), Saadi (RC Strasbourg, Fra), N'Guessan & Dabila (Lille OSC, Fra), Peeters (SM Caen, Fra), Omeonga (Genoa CFC, Ita), Fiore (libre), Balikwisha (Standard), Donsah (Bologna, Ita), Gory (Le Havre AC, Fra), Coulibaly (SCO Angers, Fra). OUT Delacourt (RWDM), Mercier (OHL), Tormin (LB Châteauroux, Fra), Gakpé (Limassol, Cyp), Lambot (Famagusta FC, Cyp), Klimov (AS Monaco, Fra), Decostere & Vanhoutte (AFC Tubize), Kanté (Le Mans, Fra). Le Cercle a surtout engagé des jeunes joueurs qui doivent trouver leurs marques en D1A. Jusqu'ici, ceux qui y parviennent le mieux sont Kouadio-Yves Dabila (22 ans) et Romingue Kouamé (22 ans), loués par Lille. Le premier est un défenseur central et le deuxième, un médian. À la fin de la période des transferts, le Cercle a encore transféré quelques jeunes joueurs un peu plus expérimentés. Comme l'international malien Lassana Coulibaly (23 ans), un médian central loué à Angers et qui a joué 30 matches officiels (dont 9 de Coupe d'Europe) avec les Glasgow Rangers la saison dernière. Avant cela, il avait déjà disputé 64 matches de Ligue 1. Autre nouveau venu : Godfred Donsah, un médian défensif qui vient d'avoir 23 ans et est loué par le FC Bologne. Il a déjà 89 matches de Serie A au compteur. Dès qu'il a été qualifié, il a joué contre Waasland-Beveren et le Cercle a gagné sans encaisser, ce qui ne lui était pas arrivé au cours des quatre premières journées. Le Ghanéen d'Accra, très fort à la récupération, a effectué ses débuts au DC United Agogo. En 2012, il a été testé par l'AS Roma mais il fini par signer à Palerme. Après avoir été loué au Hellas Vérone, avec qui il a effectué ses débuts contre l'Atalanta, il a été acheté en 2014 par Cagliari, qui a déboursé plus de deux millions d'euros pour son transfert. Il a disputé 21 matches avec le club sarde, qui n'a pas échappé à la relégation. Il est alors parti à Bologne, qui venait de monter. Il était loué pour un an mais une clause du contrat prévoyait que, s'il effectuait ses débuts, il devait être acheté pour 7 millions d'euros et signer pour quatre ans. C'est arrivé le 29 août (défaite 0-1 face à Sassuolo). En 2017, Donsah a également porté pour la première fois le maillot du Ghana. En 89 matches au plus haut niveau en Italie, il a inscrit six buts (quatre en championnat et deux en coupe) et a délivré sept assists. Il est sous contrat avec Bologne jusqu'en 2022 mais le Cercle possède une option d'achat.