M ohamed Messoudi, le gardien Luciano (tous deux au Germinal Beerschot) et Daniel Cruz (ex-Germinal Beerschot, maintenant au Lierse) sont loin d'être les seuls footballeurs que Zheyun Ye a contactés pour fausser des matches. Les trois joueurs, dont les noms n'ont été ni démentis ni confirmés officiellement, sont de ceux qui, inquiets de l'ampleur que le scandale risque de prendre, se sont rendus à la police de leur propre initiative. Ils n'auraient pas accepté la proposition du Chinois. Ils connaissent peut-être d'autres joueurs qui ont été approchés car il y en a certainement eu d'autres..
...

M ohamed Messoudi, le gardien Luciano (tous deux au Germinal Beerschot) et Daniel Cruz (ex-Germinal Beerschot, maintenant au Lierse) sont loin d'être les seuls footballeurs que Zheyun Ye a contactés pour fausser des matches. Les trois joueurs, dont les noms n'ont été ni démentis ni confirmés officiellement, sont de ceux qui, inquiets de l'ampleur que le scandale risque de prendre, se sont rendus à la police de leur propre initiative. Ils n'auraient pas accepté la proposition du Chinois. Ils connaissent peut-être d'autres joueurs qui ont été approchés car il y en a certainement eu d'autres.. Il y a fort à parier que d'autres personnes ayant refusé de jouer le jeu de Ye ne veulent pas que leur nom, pas plus que celui de leur club le cas échéant, ne soit signalé dans le dossier. Elles doivent probablement estimer qu'elles n'ont aucun intérêt à parler de leur expérience. Une position compréhensible quand on ne désire pas être mêlé à cette affaire, que l'on tient à sa famille et que l'on a sa conscience en paix. Ces personnes se considèrent loyales et correctes et n'ont rien à dire, y compris à la police. Elles donnent l'impression que tout cela ne les concerne pas. Ce qu'elles veulent c'est qu'on leur fiche la paix. Ces personnes estiment aussi probablement que les corrupteurs sont capables de tout : " Ce sont des fous ". C'est pour ça qu'elles ne vont pas trouver la police car elles n'ont pas envie d'être victimes de représailles. Que ceux qui veulent contacter la justice, le fassent: ce n'est pas leur problème. Elles, ne veulent pas se suicider. Cette attitude explique peut-être partiellement la retenue du Germinal Beerschot et des footballeurs impliqués dans cette affaire. Sinon, il eût été étonnant de voir tout le monde tomber des nues, au sein du club anversois, la semaine dernière, quand on a appris que Cruz, Messoudi et Luciano avaient reçu des propositions malhonnêtes de Ye la saison passée. Il y a cinq mois déjà, le 6 juillet 2005, Sport Foot Magazine écrivait que Ye connaissait plusieurs joueurs du Germinal Beerschot et que Cruz et Messoudi avaient effectué des allées et venues à l'hôtel anversois où le Chinois négociait avec le Lierse. Lors d'un bref entretien téléphonique avec la rédaction, un Messoudi particulièrement taiseux avait admis avoir rencontré Ye à quelques reprises. Pour d'autres commentaires, il nous renvoyait à son manager, Walter Mortelmans, qui représente également l'entraîneur Paul Put et l'homme qui, avec son collègue René Vijt, avait mis le G. Beerschot en rapport avec Ye. Entre temps, l'enquête pour faits de corruption et blanchiment d'argent (Ye semble toujours se promener avec de grosses sommes en liquide dont il ne peut expliquer la provenance ni la façon dont il les dépense) se poursuit. Mardi de la semaine dernière, le parquet est descendu au stade de La Louvière pour saisir les contrats des joueurs. Auparavant, il s'était présenté sans succès à la Ligue Pro : malgré une convention qui date de trois ans, le club hennuyer semblait n'y avoir déposé aucun cd-rom reprenant les contrats. Un oubli, a tenté de s'excuser le président Filippo Gaone. Son secrétaire assistait pourtant aux deux réunions durant lesquelles on avait expressément rappelé la date butoir aux clubs en défaut (La Louvière, Mouscron et le Germinal Beerschot). Le parquet ne s'intéressait pas seulement à La Louvière. Mardi, il a emporté le cd-rom du Lierse de l'immeuble de l'UB et y est revenu vendredi pour celui de St-Trond. Il a chaque fois demandé, outre les contrats de cette saison, ceux de l'année précédente, mais ils sont renvoyés chaque année en septembre aux clubs par lettre recommandée. Fait marquant, le parquet a voulu photographier tous les joueurs de La Louvière pendant la perquisition mais après un entretien téléphonique avec Laurent Denis, l'avocat du club, les intéressés ont refusé. Le parquet possède sans doute des clichés sur lesquels on voit Ye en compagnie d'inconnus qu'il tente maintenant d'identifier. Sur la défensive suite à cette perquisition, La Louvière a décidé de contre-attaquer la semaine dernière. Maître Denis a envoyé un recommandé à Roland Duchâtelet sollicitant des excuses publiques suite à ses propos calomnieux et diffamants tenus par le président de St-Trond, qui avait dévoilé des paris étranges sur une série de matches, notamment La Louvière-Genk. L'avocat de Saint-Trond a déjà pris contact avec Maître Denis pour la suite à donner à l'affaire et une entrevue entre les deux présidents devrait avoir lieu cette semaine. Selon l'avocat louviérois, Roland Duchâtelet a ainsi nui à " l'intégrité et à la réputation " du club. Voilà un méan-dre bizarre, car Denis est aussi l'avocat qui est parti en Finlande assurer la défense de Ye et d' Olivier Suray quand ceux-ci ont été priés par la Fédération de football finlandaise de s'expliquer au sujet de la défaite 8-0 de l'AC Allianssi, le club qu'ils venaient de racheter. Allianssi comme l'entraîneur, Thierry Pister, avaient écopé d'une amende. Le club finlandais a à son tour entrepris des démarches judiciaires contre Ye et Suray. Laurent Denis défendait aussi Jean-Pierre La Placa. La semaine dernière, la commission de contrôle de l'Union Belge a suspendu celui-ci pour trois ans parce qu'il aurait approché un joueur de Waasland ( Sébastien Dufoor, maintenant au FC Roulers) avec de l'argent pour le match contre Geel, au tour final de la D2, il y a quelques mois. Deux jours plus tôt, le 14 mai, Zheyun Ye avait signé le contrat dans lequel il s'engageait à investir un million d'euros à Geel. Le deal a capoté début juin. Ye et Suray sont partis en Finlande, accompagnés par La Placa. Bruno Belmans, l'ancien manager de Geel, et le sponsor Luc Van Opstal ont également été suspendus pour trois ans. Belmans aurait communiqué à Van Opstal le numéro de téléphone de Gerry Poorters (Waasland) pour l'acheter. D'après Geel, Poorters n'avait été approché qu'en prévision d'un transfert. JAN HAUSPIE LE PARQUET VOULAIT ÉGALEMENT PRENDRE DES PHOTOS DES JOUEURS DE LA LOUVIÈRE. Sur la défensive suite à cette perquisition, La Louvière a décidé de contre-attaquer la semaine dernière. Maître Denis a envoyé un recommandé à Roland Duchâtelet sollicitant des excuses publiques