MICHEL PREUD'HOMME
...

MICHEL PREUD'HOMME" Il s'intègre bien, mais il n'a que 18 ans et a encore beaucoup à apprendre. L'âge, toutefois, n'est pas un critère pour moi. Je m'efforce d'aligner ce que je pense être l'équipe la mieux équilibrée. C'est surtout le monde extérieur qui ne comprend pas pourquoi Steven Defour ne joue pas (mais il n'a été réserviste qu'une seule fois), ou pourquoi il risquerait à l'avenir de ne pas jouer tous les matches. Simplement, il y a d'autres bons joueurs au Standard et l'équilibre de l'équipe requiert parfois d'autres choix. N'en déduisez pas qu'à l'avenir, il risque de se retrouver sur le banc. Ni qu'avec le retour d' Igor De Camargo, je risque de jouer en 4-4-2. C'est anticiper sur les événements. A Gand, j'avais joué en 4-3-1-2. Dans les autres matches, c'était quasiment un 4-2-4. A d'autres moments, j'utiliserai peut-être encore d'autres systèmes. Je pourrais même... changer de système en cours de match ". JACQUES DEFOUR (son père)" Le style de jeu du Standard ne lui convient pas. Celui d'Ajax bien, celui de Genk aussi, mais pas celui du Standard. J'assiste à tous ses matches et je le soutiens à 100 %, mais je vois ce que je vois. Beaucoup de supporters trouvent qu'on ne joue pas assez avec Steven. Je le lui ai déjà signalé, mais il me répond d'être patient. Il est au Standard pour apprendre, dit-il. Et que se passera-t-il lorsque Milan Jovanovic, De Camargo et Ricardo Sa Pinto seront tous les trois en état de jouer ? Lorsque Preud'homme déclare qu'il ne peut pas demander chaque semaine à Steven de porter l'équipe, n'est-ce pas déjà une indication ?" FRANS MASSON(Ancien scout du Standard) : " C'est un club où l'on subit une pression énorme et où le public est très exigeant. Sur ce plan-là, il a déjà appris beaucoup et on peut donc considérer qu'il est en progrès. Maintenant, il lui faudra aussi digérer toutes les nouvelles consignes qu'il reçoit et notamment les défensives. En perte de balle, il a un rôle à remplir. Il est capable de le faire, car c'est un garçon qui ne se contente pas de distribuer le jeu : il abat un énorme boulot ". ARIEL JACOBS (Ex-DT de Genk) : " Tout est allé très vite pour lui. Son jeune âge n'est pas une excuse, mais il a dû digérer pas mal d'événements durant l'été, et il a peut-être été un peu dépassé par les événements. D'abord, il y a eu la déception née de son transfert avorté à l'Ajax. Aujourd'hui, il doit gérer les réactions qui résultent de la décision qu'il a prise. Mais Steven ne se laisse pas déstabiliser. Davantage que dans le jeu, c'est dans sa mentalité qu'il m'a épaté ".