L'IFAB, énigmatique coterie sévissant plus couramment sous le nom d'International Board, a tenu son AG annuelle le 2 mars dernier. Vu que les arbitres additionnels et la technologie sur la ligne de but avaient déjà été introduits lors d'une assemblée extraordinaire en juillet, il ne fallait plus espérer de bouleversantes innovations. Quoique, à propos du hors-jeu, l'IFAB ait reformulé ce que signifiait "interférer avec un adversaire ou tirer un avantage" : et ça m'a bouleversé de lire des queues de cerise qui ne changeront rien au boxon du hors-jeu de position ! Je vous détaillerai cela au prochain scandale du genre, il ne saurait tarder.
...

L'IFAB, énigmatique coterie sévissant plus couramment sous le nom d'International Board, a tenu son AG annuelle le 2 mars dernier. Vu que les arbitres additionnels et la technologie sur la ligne de but avaient déjà été introduits lors d'une assemblée extraordinaire en juillet, il ne fallait plus espérer de bouleversantes innovations. Quoique, à propos du hors-jeu, l'IFAB ait reformulé ce que signifiait "interférer avec un adversaire ou tirer un avantage" : et ça m'a bouleversé de lire des queues de cerise qui ne changeront rien au boxon du hors-jeu de position ! Je vous détaillerai cela au prochain scandale du genre, il ne saurait tarder. A part ça, l'IFAB a décidé : de ne rien décider de définitif concernant le port du voile chez les footballeuses. D'approfondir, également jusqu'en 2014, le texte de la Loi 8 concernant la balle à terre (tout le monde s'en fout). Et de former un groupe d'étude pour comprendre les enjeux liés aux systèmes électroniques d'évaluation des performances (sic). Ah ? S'il faut des chiffres pour comprendre que, plus des mecs super-entraînés courront vite et tout le temps sur une surface donnée, plus ils risqueront de se rentrer dans le lard avec dégâts éventuels, on n'est pas sortis de l'auberge... Quand rien ne se passe, il faut quand même faire croire l'inverse. Ainsi, sur son site officiel (l'IFAB n'a toujours pas le sien !), la FIFA résume cette AG en titrant "L'IFAB accepte d'élargir le processus de consultation" ! Merveille de tartuferie : on nous entube profond en nous disant que les choses avancent...alors qu'en l'occurrence, on patine depuis cent ans ! Je résume, j'essaie. Les quatre fédés britanniques ont créé l'IFAB en 1882 pour codifier les Lois du Jeu. La FIFA, créée seulement en 1904 sans les Britanniques qui la prirent pour de la gnognotte, a fait deux conneries : se soumettre dès son origine, sans conditions, à ces Lois pondues par d'autres ; accueillir ensuite en son sein (1905/1910) les quatre fédés british, créant ainsi cette singulière exception (quatre fédés pour un état) qui perdure depuis. En revanche, les Lois du Jeu ne sont pas devenues l'affaire de tous... Pas reconnaissants pour un penny, les quatre British ont gardé le contrôle de l'IFAB. D'abord, en se foutant magistralement de la FIFA : en 1913, ils intègrent celle-ci à leur IFAB en lui donnant 2 des 10 voix décisionnelles...mais les décisions se prennent à 8 voix sur 10 : donc, Great-Britain remains the big chief ! Il faut attendre 1958 pour que la FIFA soit moins moquée : elle reçoit alors 4 voix sur 8, et les décisions se prennent à 6 voix sur 8. Les Britanniques ne peuvent plus rien décider sans la FIFA, la FIFA ne peut toujours rien décider sans les Britanniques, on ne pouvait pas imaginer mieux pour que les Lois n'évoluent guère : en 2013, 4 des 208 fédérations de la FIFA disposent donc toujours d'une minorité de blocage ! Et ça fait plus de 50 ans que la FIFA se casse le nez quand elle essaie de changer la donne... Alors, clamer en 2013 que, youpie, l'IFAB élargit le processus de consultation, c'est masquer le fait que les despotes de Sa Majesté n'entendent toujours pas modifier le processus de décision à l'IFAB ! Et gueuler sur le seul Sepp Blatter, c'est gueuler à côté de la cible ! Depuis des années au sein de groupes de travail, que ce soit à propos d'arbitrage ou de spectacularité du jeu, des conseillers FIFA ont au moins le mérite de suggérer des choses : et la prétendue nouveauté 2013 est que l'IFAB recueillera dorénavant ces suggestions en créant en son sein deux organes consultatifs officiels. Ce n'est jamais qu'un "Cause toujours, tu m'intéresses !"En attendant, les polémiques continuent, le foot s'en nourrit. La dernière d'envergure est l'exclusion de Nani et la qualif du Real. J'entends partout que l'arbitre a faussé le match : mais quelle mouche nous pique de soudain nous en offusquer ? Selon le foutu Saint Texte du Board, l'arbitre a parfaitement le droit d'interpréter que Nani, intentionnellement ou pas, a fait un "usage excessif de sa force au risque de blesser l'adversaire" : ce qui implique un carton rouge selon la Loi 12. Pareils matches faussés se répètent chaque semaine aux quatre coins du foot.L'exclusion de Nani ? Pareils matches faussés se répètent chaque semaine aux quatre coins du foot !