lE coach RENÉ TROST

Plusieurs joueurs de peuvent partir. Certains sont de toute façon libres et d'autres peuvent rapporter de l'argent au club. On me dit que le club tient compte de mon avis si je ne veux pas que quelqu'un parte mais je ne peux pas exiger grand-chose, compte tenu de la situation financière désastreuse. J'espère quand même qu'il restera suffisamment d'argent pour quelques renforts. Ce qu'il nous faut ? C'est évident, nous marquons beaucoup trop peu. Si personne n'est transféré, nous devrons faire monter des jeunes. Le noyau doit être amaigri : 27 joueurs, c'est beaucoup trop pour un club comme le nôtre.
...

Plusieurs joueurs de peuvent partir. Certains sont de toute façon libres et d'autres peuvent rapporter de l'argent au club. On me dit que le club tient compte de mon avis si je ne veux pas que quelqu'un parte mais je ne peux pas exiger grand-chose, compte tenu de la situation financière désastreuse. J'espère quand même qu'il restera suffisamment d'argent pour quelques renforts. Ce qu'il nous faut ? C'est évident, nous marquons beaucoup trop peu. Si personne n'est transféré, nous devrons faire monter des jeunes. Le noyau doit être amaigri : 27 joueurs, c'est beaucoup trop pour un club comme le nôtre. J'ai changé le système après trois matches, optant pour une approche plus risquée, en exerçant plus de pression vers l'avant. Je dois tenir compte des limites de mon noyau. Ainsi, je n'ai que trois gauchers. Pour l'instant, aucun joueur n'a progressé individuellement. J'ai maintenant affiné mon jugement sur les qualités et la mentalité de mon groupe. Contre le Brussels, j'ai titularisé Goran Mujanovic pour la première fois car j'avais remarqué ses atouts à l'entraînement. Aleksander Yakovenko aussi est un grand talent mais il doit progresser sur le plan tactique. Je continue à y croire, même si je n'en ai pas cru mes yeux à Mouscron, par exemple, alors que la prestation de la semaine précédente avait été si encourageante. Mouscron nous a battus grâce à son engagement, ce qui est inadmissible. Je me suis demandé à quoi pensaient certains joueurs. Pourtant, les jours précédents, nous étions motivés et j'étais certain de prendre des points. Mais non. Nous devons nous accrocher, persévérer, même si j'avais pensé et espéré être plus loin après cinq semaines. Nous avons trop de qualités pour rester à la place que nous occupons, malgré notre carence criante devant le but. Les problèmes extra-sportifs n'arrangent évidemment rien. J'essaie de rendre sa sérénité au groupe et de lui donner foi en un dénouement positif mais je sais que chaque match va devenir une finale de coupe. Quand nous en perdons un, nous devons l'oublier et persévérer. lAucun joueur ne devrait être considéré comme un top compte tenu de la médiocrité du premier tour. Cependant, les gardiens de but ne se sont pas mal tirés d'affaire, et pour Michael Nnaji, enfin aligné à sa place de prédilection dans l'axe défensif, ce pourrait être la saison de l'éclosion. Daniel Cruz représente ici la plupart des transferts. Acquis pour remplacer Marius Mitu, il n'a jamais apporté la moindre plus-value au Lierse. Compte tenu de ses aptitudes et de ce qu'il a déjà montré dans le passé, il devrait être plus beaucoup plus décisif. JOUEURS UTILISéS : Andic (9), Couto (12), Cruz (13), Dreesen (4), Fassotte (17), Imschoot (16), Kacic (8), Lovrek (7), Mardulier (12), Milenkovic (12), Mrda (5), Mujanovic (5), Nnaji (16), Nunes (15), Raeymaeckers (13), Smet (4), Tohoua (10), Tomic (1), Vairelles (14), Van der Straeten (6), Van der Zijl (1), Vukojevic (9), Wils (16), Yakovenko (13). BUTEURS : Fassotte (1), Imschoot (2), Nunes (2), Tohoua (1), Yakovenko (1). CARTES JAUNES : 29 CARTES ROUGES : 2 PENALTIES : 1 pour (0), 1 contre (0). CORNERS : 62 pour, 83 contre. FAUTES : 288 commises, 391 subies. GEERT FOUTRÉ" J'AVAIS ESPÉRÉ QUE NOUS SERIONS PLUS LOIN APRÈS CINQ SEMAINES "