L'histoire turbulente du FC Cologne est parsemée de décisions grotesques. Il semble que ce soit inévitable dans une ville qui fête très intensément le carnaval. Mais ce qui s'est produit il y a dix jours n'en est pas moins très inhabituel : le FC Cologne a renvoyé son entraîneur, Markus Anfang, alors que le titre est à sa portée.
...

L'histoire turbulente du FC Cologne est parsemée de décisions grotesques. Il semble que ce soit inévitable dans une ville qui fête très intensément le carnaval. Mais ce qui s'est produit il y a dix jours n'en est pas moins très inhabituel : le FC Cologne a renvoyé son entraîneur, Markus Anfang, alors que le titre est à sa portée. Calme et sérénité ne riment pas avec Cologne. Le club a été relégué de Bundesliga l'été dernier et oeuvre à sa remontée. Quelque 50.000 personnes suivent ses matches à domicile, soit autant qu'au plus haut niveau. Il y a déjà eu des incidents cette saison, le directeur sportif Armin Veh ayant eu maille à partir avec le président Werner Spinner, qui avait remarqué que Veh et Anfang s'éloignaient l'un de l'autre et qu'il fallait donc envisager le limogeage d'un des deux hommes. Veh avait fustigé cette rupture de confiance, la presse s'était délectée de cette controverse et le président a dû démissionner. Ce même Veh, lui-même longtemps entraîneur et champion avec le VfB Stuttgart en 2007, est également à la base du renvoi d'Anfang. Celui-ci venait de prendre un point sur neuf et avait perdu sa confiance, même s'il comptait toujours huit unités d'avance sur le troisième du classement. Markus Anfang, né à Cologne, est arrivé cet été d'Holstein Kiel mais il n'a jamais vraiment trouvé ses marques au sein du club. Il manquait de souplesse dans ses contacts. Ses succès ont camouflé cette carence, d'autant qu'il prônait un football offensif rafraîchissant, après des années de jeu défensif. Mais après une série de matches sans défaite, la situation a changé. Anfang a commencé à douter de son concept tactique et a perdu la confiance des cadres de l'équipe. Il y a quelques semaines, Armin Veh a tenu des propos provocateurs lors d'une interview au journal local Kölnische Rundschau. Il a déclaré que les succès étaient essentiellement dus à la qualité du noyau. Veh n'a pas eu un mot élogieux pour son entraîneur. Par contre, après la défaite malheureuse contre le SC Paderborn (2-3), il a estimé que c'était au staff technique de trouver des solutions. Il y a dix jours, après la défaite 1-2 face à Darmstadt 98, le groupe semblait avoir perdu toute homogénéité. Anfang ne contrôlait plus ses joueurs. Markus Anfang a travaillé 300 jours exactement à Cologne. Le club cherche maintenant un successeur et, en attendant, il a confié la gestion du groupe à André Pawlak, l'entraîneur des U21. D'emblée, dans sa quête d'un entraîneur principal, il s'est tourné vers l'Autrichien Peter Stöger, qu'il a limogé la saison passée. Ça aussi, ce n'est imaginable qu'au FC Cologne. Stöger a décliné l'offre... Le week-end passé, Cologne a assuré sa montée avant son déplacement, le lundi, à Greuther Fürth et ce, en raison des défaites conjointes de ses concurrents directs Paderborn, Union Berlin et Hambourg.