Carles Puyol Qualités physiques

A 33 ans, Carles Puyol fait preuve d'un engagement physique de tous les instants, que ce soit dans les duels aériens ou au sol. Sa vitesse de course et de démarrage restent de très bon niveau malgré son âge. Ses retours défensifs sont efficaces et s'appuient sur une volonté de tous les instants pour défendre chaque mètre carré de terrain. Il préfère avoir un adversaire dans sa zone pour démontrer son efficacité dans les 1 contre 1 défensifs.
...

A 33 ans, Carles Puyol fait preuve d'un engagement physique de tous les instants, que ce soit dans les duels aériens ou au sol. Sa vitesse de course et de démarrage restent de très bon niveau malgré son âge. Ses retours défensifs sont efficaces et s'appuient sur une volonté de tous les instants pour défendre chaque mètre carré de terrain. Il préfère avoir un adversaire dans sa zone pour démontrer son efficacité dans les 1 contre 1 défensifs. Même s'il maîtrise tous les gestes techniques basiques, c'est dans le domaine technique que le capitaine du Barça présente le plus de lacunes. Ses dribbles sont parfois risqués et manquent d'élégance et d'habilité technique. Il possède une bonne frappe surtout du pied droit. Il connaît ses limites et ne tente pas des gestes impossibles afin de ne pas se mettre en difficulté. Le Catalan connaît parfaitement son rôle. Il sait qu'il joue dans l'équipe au jeu de passes le plus efficace au monde grâce à des éléments aux qualités techniques exceptionnelles. Il se contente de travailler dans l'ombre et de servir, d'une passe courte, les responsables de la construction dans l'entrejeu. En perte de balle, il est concentré sur sa tâche. Il fait montre d'une bonne lecture et d'une couverture intelligente côté intérieur. Il n'est pas un spécialiste du trafic aérien. Avec son mètre 80, il ne fait pas partie des monstres pour dominer les airs. Dans les duels en 1 contre 1, il est très malin en utilisant toutes les ficelles pour contrer un adversaire à qui il rend quelques centimètres. Malgré son but de la tête en demi-finale de la Coupe du Monde, il ne monte pas toujours sur phases arrêtées, surtout en club. Capitaine depuis 2004, le champion du monde espagnol est un exemple pour ses partenaires. Il fait preuve d'un gros tempérament et il affiche un vrai comportement de gagneur de la première à la dernière minute. Il n'hésite pas à remonter les bretelles à ses équipiers et à faire valoir son rôle de meneur auprès de l'arbitre. Bref, un capitaine qui donne de la voix.Avec son mètre 88 et ses 84 kilos, Nemanja Vidic est très présent dans les duels et son gabarit est presque idéal pour un défenseur central. L'accélération sur les premiers mètres n'est pas sa plus grande qualité mais son intelligence de jeu et son placement masquent ce léger déficit. Dans les petits espaces, face à de fins dribbleurs explosifs, cette lacune est plus criante. Sa vitesse sur 30-40 mètres est de bon niveau et lui permet d'effectuer de bons retours défensifs sur les appels profonds adverses. Elevé à l'école serbe, il maîtrise sans problème tous les gestes techniques inhérents à sa fonction. Sa relance est excellente et il alterne le jeu court et le jeu long avec un égal bonheur. Sa bonne frappe de balle du pied droit n'est malheureusement pas assez utilisée car il ne se retrouve pas souvent en position de tir. Son pied gauche est tout à fait correct, mais sans prise de risques. Tactiquement, l'international serbe possède une lecture exceptionnelle. En perte de balle, il anticipe toujours la situation, ce qui lui permet de couvrir ses partenaires avec une très grande efficacité. Il se laisse rarement attirer par un décrochage qui crée une brèche dans son dos. En construction, il est continuellement disponible : il se décale pour offrir une solution latéralement ou en soutien d'un milieu de terrain. Le numéro 15 de Sir Alex Ferguson règne en maître dans le jeu aérien défensif. Son jeu de tête est très propre et s'appuie sur un timing, une détente et bien sûr une taille d'excellent niveau. Il monte systématiquement sur phases arrêtées offensives où il se montre dangereux et assez efficace en prenant généralement la position aux environs du point de penalty. Nommé capitaine, il y a 2 ans, par son coach, l'ancien joueur de l'Etoile Rouge Belgrade et du Spartak Moscou est un élément dont le charisme et la régularité inspirent le respect de ses partenaires. Il est plus un leader naturel que quelqu'un qui en impose par la voix. Il dégage une sérénité qui rejaillit sur ses partenaires. NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ÉTIENNE DELANGRE