Irvin Cardona, meilleur joueur du Cercle jusqu'ici, avoue qu'il n'était pas très chaud à l'idée de venir en Belgique. " Ce n'était pas une priorité car j'avais vu que le club avait dû batailler pour se maintenir la saison dernière et j'avais des possibilités en France, notamment à Nîmes, en Ligue 2 ", dit-il. Mais il s'est laissé convaincre d'autant plus facilement que Monaco a prolongé son contrat jusqu'en 2021.
...

Irvin Cardona, meilleur joueur du Cercle jusqu'ici, avoue qu'il n'était pas très chaud à l'idée de venir en Belgique. " Ce n'était pas une priorité car j'avais vu que le club avait dû batailler pour se maintenir la saison dernière et j'avais des possibilités en France, notamment à Nîmes, en Ligue 2 ", dit-il. Mais il s'est laissé convaincre d'autant plus facilement que Monaco a prolongé son contrat jusqu'en 2021. " Le coach Leonardo Jardim et le président Dmitry Rybolovlev ont trouvé les mots et maintenant, j'ai compris que c'était le meilleur choix car le projet est intéressant, l'équipe est compétitive et j'ai du temps de jeu, ce qui me permettra d'intégrer le noyau A de Monaco dans un an. " Il s'est fixé pour objectif d'inscrire 20 buts. " J'ai marqué 24 fois en U19 et, la saison dernière, 16 buts avant le Nouvel An en CFA, plus 6 en Youth League, dont trois contre Tottenham. A partir du mois de décembre, je me suis entraîné avec le noyau A de Monaco. En février, j'ai été titularisé contre Chambly en coupe et contre Metz en championnat. Par la suite, je n'ai plus quitté le noyau jusqu'à la fin de la saison. " Il a été l'équipier et est ami de Kylian Mbappé, la révélation de l'AS Monaco la saison dernière, pour qui le PSG est prêt à consentir des folies. Il a son numéro dans son iPhone et ils s'appellent souvent. " Il a un an de moins que moi mais il a toujours joué dans une catégorie d'âge supérieure à la sienne et il est devenu pro avant moi. Nous avons beaucoup joué ensemble à Monaco et en équipe de France : lui sur le flanc et moi en pointe. " Irvin Cardona, qui a eu 20 ans ce mois-ci, a joué à l'US Pontet jusqu'à l'âge de 15 ans avant de rejoindre l'Académie de La Turbie. " Ce n'était pas possible plus tôt car Monaco n'a pas de préformation ", dit-il. " A Bruges, il va vivre seul parce que sa copine est encore aux études mais cela ne le dérange pas. " J'ai quitté la maison dès l'âge de 15 ans. J'ai d'abord vécu à l'Académie et, ces deux dernières années, j'ai occupé un appartement à Monaco. " On dit de lui que c'est un grand professionnel. " Je le dois avant tout à mes parents ", dit-il. " Quand on est jeune et qu'on manque de maturité, on ne réfléchit pas en adulte et on ne fait pas toujours les bons choix. Heureusement, quand je faisais une connerie, il y avait toujours quelqu'un pour me remettre sur le droit chemin. " Dans sa famille, on a beaucoup joué au football. " Mon jeune frère joue à Nîmes, où mon père a aussi joué avec Laurent Blanc. C'était un attaquant, comme moi. Et c'est sur lui que je prends exemple. "