Au RSCA, pas moins d'une quinzaine de personnes travaillent pour la cellule scouting et recrutement dirigée par Werner Deraeve, ex-joueur du club au cours des années 70. Certains, comme Antoine Germeys, ancien recruteur pour le compte du FC Malines de la grande époque, proviennent de l'extérieur, mais la plupart, tels Albert Martens et Eddy Van Dale, sont des entraîneurs de jeunes reconvertis en prospecteurs.
...

Au RSCA, pas moins d'une quinzaine de personnes travaillent pour la cellule scouting et recrutement dirigée par Werner Deraeve, ex-joueur du club au cours des années 70. Certains, comme Antoine Germeys, ancien recruteur pour le compte du FC Malines de la grande époque, proviennent de l'extérieur, mais la plupart, tels Albert Martens et Eddy Van Dale, sont des entraîneurs de jeunes reconvertis en prospecteurs. " Ils présentent l'énorme avantage de connaître à la fois la philosophie du club ainsi que le niveau des classes d'âge chez nous ", observe Werner Deraeve. " Ils sont donc extrêmement pointilleux quant à la qualité des joueurs prometteurs qu'ils visionnent tous azimuts. Et cette démarche s'impose aussi pour le noyau de Première : au lieu de ratisser large, on a de plus en plus ciblé les priorités ces dernières années. Non sans succès car des gars comme Hannu Tihinen ou Christian Wilhelmsson ont prouvé toute leur utilité ". Depuis cet été, suite à l'adjonction de Pär Zetterberg au sein du département, les différents scouts se sont vu attribuer une aire de prospection bien précise : Zet s'occupe de la Scandinavie, le tandem Martens-Van Dale £uvre dans l'est de l'Europe (Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie), Antoine Germeys et Johnny Peeters (ancien joueur lui aussi) défrichent le terrain en France et en Suisse et, last but not least, Werner Deraeve a comme terrain d'action l'Amérique du Sud et l'Afrique. Werner Deraeve : " Si chacun a son territoire spécifique, il y a quand même un système de vases communicants, dans la mesure où tout joueur entrant en ligne de compte pour un transfert fait l'objet d'un screening par plusieurs personnes. La décision finale en ce qui concerne son engagement est, elle, toujours du ressort de la direction, représentée le plus souvent par le manager général, Herman Van Holsbeeck, ou par le secrétaire, Philippe Collin. C'est eux qui ont donné le feu vert pour la venue chez nous des Argentins Nicolas Frutos, Lucas Biglia, Cristian Leiva et Nicolas Pareja ". Une vague sud-américaine qui pourrait fort bien, au demeurant, être suivie d'une autre, du Brésil cette fois. Car après avoir tissé des liens et établi une structure de travail à Buenos Aires, Werner Deraeve compte à présent s'intéresser de plus près au marché brésilien. Et ce n'est pas tout : après avoir noué des collaborations fructueuses en Côte d'Ivoire (FC Bibo Abidjan) ainsi qu'au Cameroun (Gadji Sports Academy de Douala), il vise une même opération de charme avec le Congo. " Nous avons fait venir chez nous, cet été, deux éléments originaires du Tout Puissant Mazembé de Lubumbashi ", dit-il. " Il s'agit de Dieumerci Mbokani et Trésor Mputu, deux attaquants qui font par ailleurs partie de l'équipe nationale, les Simbas. L'idée, dans ce cas-ci également, est d'en arriver à un partenariat avec ce club du Shaba qui compte parmi les plus représentatifs du pays. Grâce à nos diverses implantations ou implications africaines, sud-américaines et européennes, nous visons ni plus ni moins un panaché de cultures footballistiques. La greffe argentine a manifestement pris, pourquoi y aurait-il un phénomène de rejet pour les autres " ? BRUNO GOVERS