Le lendemain de la dernière journée, Riccardo Kakáavait certifié, à l'aéroport de Malpensa : " Je veux rester à Milan. " Le directeur du club, Adriano Galliani, avait déjà déclaré que les grands clubs italiens ne devaient plus songer à des vedettes telles que Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi : " Avec nos stades actuels, nous sommes devenus un trop petit championnat. "
...

Le lendemain de la dernière journée, Riccardo Kakáavait certifié, à l'aéroport de Malpensa : " Je veux rester à Milan. " Le directeur du club, Adriano Galliani, avait déjà déclaré que les grands clubs italiens ne devaient plus songer à des vedettes telles que Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi : " Avec nos stades actuels, nous sommes devenus un trop petit championnat. " En janvier, Milan et Kaká avaient refusé une offre astronomique de Manchester City. " Parce que le joueur ne voulait pas ", selon Galliani. Cette fois non plus, le joueur n'était pas demandeur. " C'est la réalité économique : Milan ne peut se permettre de perdre 70 millions d'euros par an. Le Real peut dépenser le double de notre budget parce qu'il possède et exploite son stade, qu'il ne doit pas partager les droits TV et qu'il jouit d'un régime fiscal qui lui permet, pour le même investissement brut, d'offrir un salaire supérieur aux joueurs. En Italie, un brut de deux millions représenté un million net contre 1,5 million en Espagne. " En passant, Chelsea a déclaré vouloir absolument engager Alexandre Pato, une autre star des Rossoneri. Même Massimo Moratti, le président de l'Inter, pour lequel l'argent ne constitue pas un problème, a dû discuter avec Barcelone, sa vedette Zlatan Ibrahimovic, meilleur buteur de la Série A avec 25 goals, râle depuis trois mois, voulant relever un autre défi. Le Suédois gagne actuellement 13,5 millions nets par an, ce qui en fait le footballeur le mieux payé du monde et donc que les stars de Barcelone, mais il est las de la Série A, jadis le paradis des grands joueurs. " Que peut-il encore obtenir en Italie ? Collectionner les titres nationaux ?", demande son agent Mina Raiola. " En tout cas, peu d'équipes intéressent Zlatan et elles se trouvent toutes en dehors de la Botte ", ajoute-il. Le départ des meilleurs footballeurs en Angleterre ou en Espagne donne des maux de tête aux clubs italiens depuis quelques années. " La Série A doit réduire son train de vie. Les caisses sont vides et la fête terminée. Seul Moratti peut encore jouer ce jeu ", résume le rédacteur en chef de la Gazzetta dello Sport. Delio Rossi, l'ancien entraîneur de La Lazio, dépeint bien la situation : " Notre football n'est pas plus pauvre, il l'est déjà. Nos meilleures équipes n'émargent plus au top huit européen. Il faut trouver un nouveau Kaká, qui aurait dix ans de moins. Nous devons travailler avec les jeunes. " CIRO FERRARA a signé un contrat de deux ans à la Juventus. Agé de 42 ans, il a porté le maillot de la Vieille Dame de 1994 à 2005 puis est devenu responsable de la formation des jeunes tout en devenant l'adjoint de Marcello Lippi en équipe nationale. L'autre candidat au poste, Luciano Spalletti(50 ans) reste à l'AS Rome. LA JUVENTUS a reconduit le bail de l'avant Vincenzo Iaquinta (29 ans) jusqu'en 2013. LUIGI DEL NERI (58 ans), entraîneur de l'Atalanta depuis deux ans, succède à WalterMazzarri à la Sampdoria. Le nouvel entraîneur a lui-même joué pour la Sampdoria. En 2004, à l'AS Rome, il était entré en conflit avec Antonio Cassano, qui fait maintenant les beaux jours du club de Gênes. L'avant a écrit dans sa biographie qu'il ne comprenait pas un traître mot de ce que racontait Del Neri. WALTER ZENGA (49 ans), coach de Catane depuis un an et demi, passe chez l'autre club sicilien, Palerme, pour trois saisons. La semaine dernière, l'entraîneur de Palerme, Davide Ballardini, avait annoncé son départ pour l'Atalanta. Vendredi, Bergame a toutefois accordé sa préférence à Angelo Gregucci, qui fête ses 45 ans cette semaine et dirigeait Vicenza, en Série B. FABIO QUAGLIARELLA (26 ans) quitte Udinese pour Naples, contre seize millions. L'avant a signé un contrat de cinq ans assorti d'un salaire annuel de 1,8 million. ANTONIO CONTE (39 ans) a signé un nouveau contrat d'un an à Bari, triplant son salaire. Jamais encore le coach n'avait gagné 800.000 euros nets par an. CHIEVO, son maintien assuré, conserve Domenico Di Carlo(45 ans), arrivé en novembre. BOLOGNE accorde aussi un an de plus à Giuseppe Papadopoulo(61 ans) qui, arrivé en avril, a assuré le maintien lors de la dernière journée de championnat. L'ÉQUIPE NATIONALE a gagné 3-0 contre l'Irlande du Nord à Pise. Des huit débutants, Davide Santon(18 ans), défenseur de l'Inter, était le plus marquant. Cette semaine, l'Italie participe à la Coupe des Confédérations en Afrique du Sud. GEERT FOUTRÉ