COACH ROLANDO MARAN Ita, 14/07/1963

Il a disputé plus de 280 matches pour le Chievo mais n'a jamais évolué en Serie A.

Il a entraîné en D2 et en D3 pendant dix ans, jusqu'à ses débuts en Serie A en 2012, à Catane.

Il éprouve des sentiments mitigés quant à Catane. Après un excellent début de saison, il a été renvoyé, rappelé puis à nouveau limogé trois mois plus tard.

transferTs In

Rog (Napoli), Vicario (Venezia FC).

Out

Barella (Inter), Srna (arrêt).

VEDETTE Marko Rog

En 2015, la direction du Dinamo Zagreb n'a pas hésité l'ombre d'une seconde quand elle a eu l'opportunité de débaucher Marko Rog de l'Hajduk, pour 5 millions d'euros. Un montant-record pour le club de la capitale croate, qui a toutefois remporté le doublé avec le médian avant de le vendre avec un gros bénéfice -13,5 millions- à Naples. Dans sa patrie, on le comparait souvent à Ivan Rakitic mais Maurizio Sarri n'était pas sous le charme du médian axial, qui a dû se contenter de courtes entrées au jeu. La saison passée, il a été loué au FC Séville. Sa vitesse et son explosivité ont sauté aux yeux des scouts de Cagliari, qui cherchaient un remplaçant à Nicolo Barella (Inter). Le club le loue deux millions et peut lever son option contre treize millions en fin de saison.

ROLANDO MARAN, LAPRESSE
ROLANDO MARAN © LAPRESSE
Marko Rog, BELGAIMAGE
Marko Rog © BELGAIMAGE
Il a disputé plus de 280 matches pour le Chievo mais n'a jamais évolué en Serie A. Il a entraîné en D2 et en D3 pendant dix ans, jusqu'à ses débuts en Serie A en 2012, à Catane. Il éprouve des sentiments mitigés quant à Catane. Après un excellent début de saison, il a été renvoyé, rappelé puis à nouveau limogé trois mois plus tard. Rog (Napoli), Vicario (Venezia FC). Barella (Inter), Srna (arrêt). En 2015, la direction du Dinamo Zagreb n'a pas hésité l'ombre d'une seconde quand elle a eu l'opportunité de débaucher Marko Rog de l'Hajduk, pour 5 millions d'euros. Un montant-record pour le club de la capitale croate, qui a toutefois remporté le doublé avec le médian avant de le vendre avec un gros bénéfice -13,5 millions- à Naples. Dans sa patrie, on le comparait souvent à Ivan Rakitic mais Maurizio Sarri n'était pas sous le charme du médian axial, qui a dû se contenter de courtes entrées au jeu. La saison passée, il a été loué au FC Séville. Sa vitesse et son explosivité ont sauté aux yeux des scouts de Cagliari, qui cherchaient un remplaçant à Nicolo Barella (Inter). Le club le loue deux millions et peut lever son option contre treize millions en fin de saison.