" Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ". Cette phrase peut résumer l'atmosphère actuelle au PSG. En juillet, les Parisiens avaient déjà tout fait pour séduire et attirer l'attaquant de Caen, Yoann Gouffran, 21 ans. Six mois plus tard, le PSG en avait fait sa priorité pour se relancer. L'attaquant avait même donné sa parole mais après quelques semaines de réflexion, il a préféré terminer la saison au stade Malherbe. En juillet, il voulait partir mais Caen avait opposé son veto. Six mois plus tard, c'est le joueur qui n'a pas voulu rejoindre la capitale. " Avec tous les problèmes qu'il y a à Paris, cela ne me servirait pas de quitter Caen. Ce n'est pas évident, à mon âge, d'y aller dans un cl...

" Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ". Cette phrase peut résumer l'atmosphère actuelle au PSG. En juillet, les Parisiens avaient déjà tout fait pour séduire et attirer l'attaquant de Caen, Yoann Gouffran, 21 ans. Six mois plus tard, le PSG en avait fait sa priorité pour se relancer. L'attaquant avait même donné sa parole mais après quelques semaines de réflexion, il a préféré terminer la saison au stade Malherbe. En juillet, il voulait partir mais Caen avait opposé son veto. Six mois plus tard, c'est le joueur qui n'a pas voulu rejoindre la capitale. " Avec tous les problèmes qu'il y a à Paris, cela ne me servirait pas de quitter Caen. Ce n'est pas évident, à mon âge, d'y aller dans un climat d'hostilité. Ici, il y a moins de pression, on s'amuse ". Le PSG a été vexé par ce revirement et semble ne plus vouloir s'attacher les services de Gouffran. Même en fin de saison. Gouffran, symbole du Caen 2007-2008, déçu des résultats du PSG, a donc décidé de poursuivre l'aventure exceptionnelle avec son club formateur. Car Caen ne joue pas dans la même catégorie que le PSG. Les Caennais pointent à la quatrième place. Alors qu'ils flirtaient avec la relégation à la mi-octobre, une fabuleuse série de cinq victoires d'affilée a conduit les Normands dans les places européennes. " Il n'y a pas de stars dans notre équipe. Des bons joueurs oui mais pas de stars ", explique le président Jean-François Fortin. " Ce groupe a compris que c'est dans l'unité et la solidarité qu'on réalise les meilleurs résultats ". Cela fait deux ans que Caen est entraîné par Franck Dumas (qui avait repris les rênes après le limogeage de Patrick Remy alors qu'il était directeur technique), l'ancien défenseur de Monaco et de Caen. Dumas, c'est tout un style. Boucle d'oreille et fort en gueule, il sait secouer son groupe. En octobre, Dumas a revu son schéma tactique. Il est passé à un 4-1-4-1 pour densifier son entrejeu et a placé Gouffran seul en pointe alors qu'il avait jusque-là préféré utiliser le joueur le plus talentueux de son effectif sur le côté droit. Sixième attaque et sixième défense du championnat, Caen doit surtout son classement à son bilan à domicile (22 sur 30). FRANCIS DE TADDEO, l'entraîneur de la lanterne rouge, Metz, a été limogé. Yvon Pouliquen, l'ancien entraîneur de Strasbourg et Lorient, a pris le relais. A chaque fois, il était descendu en Ligue 2 mais avait remporté la Coupe de France (2001 avec Strasbourg et 2002 avec Lorient). FRANCIS GILLOT, l'ancien coach de Lens, a remplacé Frédéric Hantz à Sochaux. VIKASH DHORASOO, sur une voie de garage après son échec à Livourne, a refusé la proposition de Grenoble (Ligue 2) " pour raisons personnelles ". Cela sent la fin de carrière pour celui qui avait défrayé la chronique en filmant son expérience de remplaçant au dernier Mondial. PIERRE-ALAIN FRAU, l'attaquant du PSG, a signé pour trois ans et demi à Lille. TOIFILOU MAOULIDA, l'attaquant d'Auxerre, a paraphé un contrat de trois ans et demi avec Lens, six mois après avoir rallié Auxerre. KANGA AKALE, l'ancien attaquant auxerrois, qui avait rejoint Guy Roux à Lens, n'a jamais convaincu dans le Nord. Il part pour Marseille en prêt. FABRICE FIORèSE a quitté Marseille pour Amiens (L2). L'ancien attaquant du PSG a qualifié sa nouvelle équipe en Coupe de France, en marquant le but de la victoire face à Guingamp. COUPE DE FRANCE. Valenciennes, Saint-Etienne, Lens et Caen et Toulouse sont les principales victimes des 1/32e de finale de Coupe. Marseille s'est qualifié facilement 0-2 à Beauvais, grâce notamment à un but de Djibril Cissé qui n'avait plus marqué depuis le mois d'octobre. STéPHANE VANDE VELDE