On est curieux de savoir ce qui se passait vraiment dans la tête de Vincent Kompany quand il s'est dirigé vers le rond central, a serré en passant la pince à l'arbitre Eric Lambrechts, puis a fait comprendre par gestes aux supporters anderlechtois qui s'étaient déplacés à Courtrai que la deuxième défaite mauve de la saison était pour sa pomme. Le big boss du Sporting a conservé son costume de gentleman, comme quand il a demandé aux joueurs déjà rentrés au vestiaire de retourner sur le terrain pour saluer les mêmes supporters.
...