Alors que Niels Albert et Sven Nys ont une vingtaine de cross dans les jambes, Bart Wellens dispute samedi prochain sa sixième épreuve de la saison, à Heusden-Zolder. Dimanche, il prend également le départ du Superprestige de Diegem. Ce sera la première fois cette année qu'il roule deux cross en l'espace d'un week-end, un mois après avoir fêté son retour à la compétition. Victime du cytomégalovirus, le Campinois a dû renoncer à la première partie de la saison.
...

Alors que Niels Albert et Sven Nys ont une vingtaine de cross dans les jambes, Bart Wellens dispute samedi prochain sa sixième épreuve de la saison, à Heusden-Zolder. Dimanche, il prend également le départ du Superprestige de Diegem. Ce sera la première fois cette année qu'il roule deux cross en l'espace d'un week-end, un mois après avoir fêté son retour à la compétition. Victime du cytomégalovirus, le Campinois a dû renoncer à la première partie de la saison. " Nous avons évalué sa santé au jour le jour depuis un mois ", commente Peter T'Seyen, le médecin sportif de Wellens. " Nous continuerons jusqu'en fin de saison. Depuis qu'il se réentraîne, il n'a jamais eu le sentiment d'être épuisé. C'est positif mais s'il connaît un mauvais jour, nous n'hésiterons pas à lui interdire de courir afin de ne pas hypothéquer la suite de sa carrière. Bart comprend qu'il doit guetter, chaque jour, la réaction de son corps. " Wellens a terminé 13e, 15e et 13e ses premières courses. T'Seyen : " A Coxyde, dans le sable, il a couru conformément à mes espoirs. Dans la boue d'Igorre, il les a dépassés. A Overijse, sur un parcours vallonné, il a été confronté à mon avertissement : son retour s'accompa-gnera de hauts et de bas. "Dimanche dernier, à Kalmthout, Bart Wellens a été confronté à la neige. Malgré une mauvaise position de départ, il a terminé neuvième. " Depuis son retour, nous appréhendons chaque cours comme un entraînement intensif ", poursuit T'Seyen. " En dehors des compétitions, Bart respecte à la lettre son programme d'entraînement et s'il le faut, je tempère son enthousiasme. Il m'a transmis les données de ses entraînements en Espagne tous les jours. J'insiste pour qu'il ne dépasse pas la fréquence cardiaque requise plus de cinq minutes. "T'Seyen pense que le championnat de Belgique, qui a lieu le 10 janvier à Oostmalle, vient trop tôt pour Wellens. " Il va peut-être signer une bonne prestation mais il lui est impossible d'atteindre son pic de forme aussi tôt. Si tout continue à bien se passer, il approchera de sa meilleure condition trois semaines plus tard, au Mondial. Ses supporters en rêvent mais nous ne pouvons pas le placer sous pression. Son retour est déjà positif pour le cyclocross, contentons-nous de savourer cette reprise. "La forme de Wellens au Mondial ne sera-t-elle pas affectée par le virus ? " C'est une bonne question ", répond T'Seyen. " Fin juin, lors du championnat de Belgique sur route, il a atteint un niveau inédit pour lui, suite à un travail incroyable. Il développait alors une puissance de 480 watts et il approche actuellement les 450. Il retrouve donc sa puissance, ce qui est de bon augure. "PAR BENEDICT VANCLOOSTER