Il y a deux semaines, Ivan Ruggeri jurait ses grands dieux qu'il ne renverrait pas son entraîneur, des propos qui paraissaient sensés dans la bouche du président de 60 ans de l'Atalanta Bergame. Depuis qu'il est devenu président des Bleu et Noir, en février 1994, il n'a limogé son entraîneur qu'une seule fois, il y a deux ans. Dans une ultime tentative pour éviter à son club sa dixième relégation en Serie B, il avait pris congé, le c£ur gros, de Giovanni Vavassori, à cin...

Il y a deux semaines, Ivan Ruggeri jurait ses grands dieux qu'il ne renverrait pas son entraîneur, des propos qui paraissaient sensés dans la bouche du président de 60 ans de l'Atalanta Bergame. Depuis qu'il est devenu président des Bleu et Noir, en février 1994, il n'a limogé son entraîneur qu'une seule fois, il y a deux ans. Dans une ultime tentative pour éviter à son club sa dixième relégation en Serie B, il avait pris congé, le c£ur gros, de Giovanni Vavassori, à cinq journées de la fin. Cela n'avait pas empêché l'Atalanta de descendre. Andrea Mandorlini (44 ans) a limité ce séjour au purgatoire à une seule saison. Cinquième en D2, soit à la dernière place directement montante, l'Atalanta a disputé sa 46e saison en Serie A. Elle n'y a jamais terminé au-delà de la cinquième place (en 1947-1948). Il s'agissait de son baptême du feu comme entraîneur de D1 mais il avait évolué lui-même 14 ans parmi l'élite transalpine, au Torino, à Ascoli, à Udine et à l'Inter, avec lequel il a remporté le dernier titre, en 1989. Il a effectué ses débuts d'entraîneur il y a deux ans seulement, à Vicence, en D2. Mais cette saison, rien n'a marché. L'Atalanta n'a pas gagné un seul match. Mandorlini s'est accroché à son 4-3-3. Il a épuisé son crédit auprès des joueurs, même si, à l'échelon inférieur, son jeu offensif lui a valu moult compliments. Après Emiliano Mondonico (Fiorentina), il est le deuxième entraîneur de D1 à être renvoyé. Cesare Prandelli et Rudi Völler ont en effet démissionné de l'AS Rome. Delio Rossi, également âgé de 44 ans, remplace Mandorlini. C'est sa troisième mission en Serie A. Auparavant, il a promu la Salernitana en D1. L'année dernière, il a quitté Lecce, dont il avait assuré facilement la montée puis le maintien, malgré un début pénible. Il est chargé de préserver l'Atalanta d'une onzième relégation. Il peut compter sur son gardien, expérimenté, Massimo Taibi, et sur le médian Demetrio Albertini, transféré de la Lazio en été. (G. Foutré) SéRIE B. Genoa emmène le classement devant Empoli (en Serie A la saison passée). Après dix ans en D2, le premier champion italien espère retrouver l'élite sous la conduite de son nouvel entraîneur, Serse Cosmi(ex-Pérouse). Dans leur sillage, Pérouse et le Torino, où Gaby Mudingayivient enfin de conquérir ses galons de titulaire. Johan Walemest sur le banc de Catane, dans le ventre mou du classement. Le gardien OlivierRenard(ex-Udinese) a le même sort à Modène, reléguée en D2. BUTEURS : 1. Adriano (Inter) 14 buts ; 2. Shevchenko (AC Milan), Montella (AS Rome) 11 ; 4. Bojinov (Lecce) 9 ; 5. Lucarelli (Livourne), Totti (AS Rome), Esposito (Cagliari) 8. G.Foutré