L'Excelsior Mouscron a fait sa mue. En deux temps, les Hurlus ont opéré un virage à 180 degrés. Après s'être séparés de SteveDugardein, MboMpenza, LuigiPieroni, Stephen Laybutt et (en milieu de saison) ChristopheGrégoire en 2004, ils ont dit adieu à ce qui restait de la vieille garde. Peu de joueurs en fin de (gros) contrat sont restés. Exit MarcinZewlakow, FranckyVandendriessche, KoenDeVleeschauwer, AlexTeklak, GeoffreyClaeys et autres TonciMartic. Mais re-bonjour tout de même à Dugardein, dont l'exil à Caen n'aura duré qu'un an. Place, désormais, à des joueurs aux exigences financières plus modérées, que l'on est allé chercher en France ou ...

L'Excelsior Mouscron a fait sa mue. En deux temps, les Hurlus ont opéré un virage à 180 degrés. Après s'être séparés de SteveDugardein, MboMpenza, LuigiPieroni, Stephen Laybutt et (en milieu de saison) ChristopheGrégoire en 2004, ils ont dit adieu à ce qui restait de la vieille garde. Peu de joueurs en fin de (gros) contrat sont restés. Exit MarcinZewlakow, FranckyVandendriessche, KoenDeVleeschauwer, AlexTeklak, GeoffreyClaeys et autres TonciMartic. Mais re-bonjour tout de même à Dugardein, dont l'exil à Caen n'aura duré qu'un an. Place, désormais, à des joueurs aux exigences financières plus modérées, que l'on est allé chercher en France ou dans l'ex-Yougoslavie. Même l'emblématique président Jean- PierreDetremmerie a passé la main à Edward Van Daele ! Après sept saisons au Canonnier, Vandendriessche a laissé sa place dans les buts à PatriceLuzi, un gardien français doté d'une bonne relance qui fut troisième choix à Liverpool et qui aura toujours Christophe Martin pour doublure. Au centre de la défense, GeoffrayToyes s'érige d'ores et déjà en patron. Il aura à ses côtés soit la nouvelle recrue SébastienGrimaldi, soit l'expérimenté OlivierBesengez, soit le tout jeune DaanVanGyseghem, soit encore le Croate StjepanSkocibusic pour autant qu'il soit enfin débarrassé de ses problèmes physiques. KevinHatchi, en principe arrière droit, peut aussi glisser dans l'axe, libérant alors la place d'arrière latéral pour Jean- PhilippeCharlet. A gauche, la succession de GrégoryLorenzi devrait être assurée par le tout récent transfuge SuadFilekovic, fort dans les duels et doté d'un très bon pied gauche. Le polyvalent JimmyHempte est une solution de rechange à plusieurs postes : arrière gauche, arrière central, demi défensif ou flanc gauche. Dugardein pensait revenir à Mouscron au bout de ses trois ans de contrat à Caen. Suite à la rétrogradation du club normand, ce retour s'est effectué plus tôt que prévu. Avec lui, l'entrejeu de l'Excel retrouve son âme et un patron qui lui a souvent fait défaut la saison dernière. Il guidera le jeune PatriceNoukeu, principale révélation de l'an passé. Avec, en plus, le teigneux YassineBenajiba que le coach GeertBroeckaert avait été rechercher dans les oubliettes et qui a su saisir sa chance, les Hurlus semblent parés au niveau de l'abattage. Ils seront donc trois pour deux positions centrales. Sur le flanc droit, on devrait retrouver soit PatriceDimbala, soit Jean- FélixDorothée qui recouvre progressivement la condition. Sur le flanc gauche, DavidGrondin (qui peut aussi évoluer comme n°10) devrait être le premier choix, avec MustaphaOussalah comme solution de rechange. Quant au jeune PacoSanchez, capitaine de l'équipe nationale des -19 ans, il devra se trouver une place. Dans les matches de préparation, il a parfois occupé une position hybride entre le demi offensif et le centre-avant, qu'il n'affectionne pas particulièrement mais qui lui a tout de même permis d'inscrire plusieurs buts. L'Excel a heureusement su conserver ErminSiljak. L'international slovène n'a pu disputer que trois matches la saison dernière en raison de pépins physiques, mais avait trouvé le chemin des filets à chaque apparition. S'il tient la distance sur toute une saison, les problèmes d'efficacité seront déjà résolus. Et comme Marcin Zewlakow, auteur de 14 buts l'an passé, a quitté le Canonnier pour Metz, il est remplacé par AdnanCustovic. L'alliance des deux attaquants Siljak-Custovic semble en tout cas plus complémentaire que le duo Siljak-Zewlakow. IvicaZuljevic, capable de jouer des deux pieds, représente davantage une solution d'avenir. RicardoMagro, qui reste sur une saison très décevante, pourrait rebondir. RolandLouf, qui a désormais les coudées franches en matière de gestion sportive, se fait fort de démontrer qu'on peut être performant sans dépenser des fortunes au niveau des transferts et des salaires. Si Broeckaert trouve le bon dosage, l'Excel cuvée 2005-2006 devrait avoir plus de saveur que sa devancière. L'entraîneur se réjouit d'avoir deux joueurs pour chaque poste et envisage de changer de système en fonction de l'adversaire ou de la forme du moment.n Daniel Devos