Neymar, Mbappé, Cavani, Verratti, etc, Paris est aujourd'hui l'un des clubs les plus attractifs d'Europe. Mais malgré cette constellation d'étoiles, " c'est un vestiaire très sain, où tout le monde discute ensemble...

Neymar, Mbappé, Cavani, Verratti, etc, Paris est aujourd'hui l'un des clubs les plus attractifs d'Europe. Mais malgré cette constellation d'étoiles, " c'est un vestiaire très sain, où tout le monde discute ensemble même s'il est logique d'avoir certaines affinités. Je suis évidemment très heureux de pouvoir évoluer à côté d'un joueur tel que Neymar, qui est sûrement ce qui se fait de mieux dans le monde avec Messi et Ronaldo. Mais en fait, ça ne fait pas grand-chose. " Samedi dernier, à Dijon, ni Neymar, ni Mbappé, n'a été le sauveur du soir. Mais un Belge de tout juste 26 ans qui jouait encore en division 3 il y a six ans et que Bruges voulait envoyer à Westerlo peu de temps après son arrivée au Club. Une histoire étonnante, voire renversante, à faire tourner logiquement les têtes. " J'ai acquis un autre statut ", reconnaît aujourd'hui Meunier. " Dans une ville comme Paris, où les tentations sont grandes et où tout se sait très vite, je fais davantage attention. Mais je continue à mener la vie que j'ai toujours menée. Et je n'ai pas envie que ça change. "