Le comité d'appel de l'Union Belge, section de foot rémunéré a entendu les plaidoiries concernant la plainte d' YvesVanderstraeten contre la décision prise le mois dernier par la commission de contrôle de ne plus entendre de nouveaux témoins dans le jugement du volet lierrois des matches supposés truqués. Ce recours bloquait la poursuite du jugement à la fédération.
...

Le comité d'appel de l'Union Belge, section de foot rémunéré a entendu les plaidoiries concernant la plainte d' YvesVanderstraeten contre la décision prise le mois dernier par la commission de contrôle de ne plus entendre de nouveaux témoins dans le jugement du volet lierrois des matches supposés truqués. Ce recours bloquait la poursuite du jugement à la fédération. L'ancien gardien de but du Lierse, inculpé dans l'affaire, voulait que soient entendus devant la commission de nouveaux témoins. A commencer par JanPeeters, l'ancien président de la fédération qui aurait été au courant des agissements du Chinois mais n'aurait pas réagi. Il voulait aussi que viennent à la barre les deux précédents présidents du Lierse, GastonPeeters et Chris De Nijn, soupçonnés d'avoir négocié avec Ye. La commission de contrôle a jusqu'à présent refusé ces nouvelles auditions estimant d'une part qu'il s'agissait d'une man£uvre des avocats des inculpés pour freiner une nouvelle fois la procédure et que d'autre part, elle était en possession de suffisamment d'éléments concrets pour pouvoir objectivement juger l'affaire. Le comité d'appel a mis l'affaire en délibéré et rendra son arrêt dans quinze jours. La commission de contrôle pourra alors poursuivre la procédure de jugement. Si Vanderstraeten gagne en appel, les nouveaux témoins seront entendus. Si sa thèse n'est pas suivie, on passera alors aux plaidoiries, ce qui pourrait ne prendre qu'une seule séance à condition qu'elle dure toute la journée ce qui avait été planifié en juin avant que Vanderstraeten interjette appel. La commission de contrôle pourrait alors rendre son prononcé la semaine suivante soit à la fin août. Pour peu que la procédure suive son cours normal, ce qui ne fut pas vraiment le cas jusqu'à présent puisque des procédures en référé ( PaulPut) ou en appel ( MariusMitu) sont toujours pendantes à l'heure actuelle devant les tribunaux. Jusqu'à présent, la commission ne s'est prononcée que sur le volet Germinal Beerschot de l'affaire. Cruz, Luciano et Messoudi ont reçu une amende de 125 euros chacun pour n'avoir pas prévenu la fédération des propositions (refusées) faites par le Chinois. G. LASSOIE