Le 27 mai 2016, l'information était rendue officielle : " José Mourinho est le nouvel entraîneur de Manchester United ". Il succédait à Louis van Gaal qui, en deux saisons, avait terminé respectivement quatrième et cinquième. En annonçant le nom du nouveau manager, Ed Woodward affirmait que " Mourinho, dont le palmarès était éloquent, était l'homme idéal pour relancer le club. "
...

Le 27 mai 2016, l'information était rendue officielle : " José Mourinho est le nouvel entraîneur de Manchester United ". Il succédait à Louis van Gaal qui, en deux saisons, avait terminé respectivement quatrième et cinquième. En annonçant le nom du nouveau manager, Ed Woodward affirmait que " Mourinho, dont le palmarès était éloquent, était l'homme idéal pour relancer le club. " De retour d'une tournée en Chine après onze heures de vol, Mourinho interdit aux joueurs de rentrer chez eux. Il les fait monter dans un bus en direction du centre d'entraînement où, pendant deux heures, ils s'entraînent dur. Le Portugais n'est pas satisfait du travail physique fourni par l'équipe en Asie. Il a beaucoup plu et un match amical face à Manchester City, prévu à Pékin, a été annulé à cinq heures du coup d'envoi. Les joueurs manquant de rythme, il leur a concocté une séance supplémentaire. Não lavo roupa suja em público (Je ne lave pas mon linge sale en public). Ceux qui, à la veille de son retour à Stamford Bridge, lui demandent pourquoi il y a échoué la saison dernière, en sont pour leurs frais. Avant le match, Mourinho n'a que des éloges pour les Londoniens. La biographie de l'arbitre Howard Webb (The man in the middle), parue trois jours plus tôt, est bien plus éloquente. Webb y raconte que Mourinho s'en prenait souvent aux arbitres et que c'est lui qui, avec l'aide d'un représentant de la Premier League, a eu sa peau. Le retour à Stamford Bridge se passe mal : Pedro ouvre le score après 29 secondes et Chelsea l'emporte 4-0. Lors du match opposant Manchester United à Burnley, Mourinho est renvoyé en tribune par Marc Clattenburg. Il se voit infliger une amende de 8.000 livres et une journée de suspension. Ce n'est pas sa première altercation avec l'arbitre qu'il accuse d'avoir fermé les yeux sur deux penalties lors du derby face à City début septembre (défaite 1-2). Avant le match contre Liverpool, sur Twitter, on ne parle que de la désignation de l'arbitre Anthony Taylor. Celui-ci est de Manchester et habite à dix kilomètres d'Old Trafford. Mourinho réagit brièvement en disant : " Après une telle polémique, il sera difficile, pour l'arbitre, de faire un bon match. " Cela lui vaut une nouvelle amende de 50.000 livres pour " pression sur l'arbitre. " Il semble que, même après une victoire (1-3 à Swansea), Mourinho doive se méfier de ses propres joueurs. " Smalling m'a dit qu'il n'était pas à 100 % parce qu'il avait mal et Shaw n'était pas disponible ", dit-il. " Cela ne va pas. On doit tout donner pour l'équipe. Il y a une grande différence entre les joueurs vaillants, qui veulent jouer à tout prix, et ceux qui déclarent forfait au moindre bobo. Si je demandais aux grands joueurs de mon équipe combien de fois ils ont été à 100 %, je n'obtiendrais pas beaucoup de réponses. Mais ils jouent. " Phil Jones est pris en exemple. " Il ne jouait plus depuis janvier à cause d'une grave blessure au genou et il a joué pour la première fois sans s'entraîner. C'est cette mentalité que je veux. Des gars comme Jones, Wayne Rooney et Antonio Valencia ont cela. C'est l'état d'esprit qui doit changer ici. " Oops. Un examen médical nous apprend que Smalling a l'orteil cassé... Téléphone ! Légèrement blessé au genou, Wayne Rooney a manqué le match de l'équipe nationale face à l'Espagne. Deux jours plus tôt, on l'a vu à cinq heures du matin au bar d'un hôtel. Quand on lui demande son avis, Mourinho répond : " Je n'ai rien à dire, si ce n'est ceci : si quelqu'un me prête un stylo, j'y fais encore plus attention que si c'était le mien. " Traduisez : c'est la fédération anglaise qui aurait dû surveiller Rooney. La rencontre entre Manchester United et West Ham se termine sur un nul (1-1). Le coach est très critiqué : les statisticiens constatent que c'est le plus mauvais début de saison de United en 27 ans. Et jamais le club n'a perdu des points dans quatre matches consécutifs à domicile. Pendant le match, l'arbitre Moss a averti Pogba pour simulation. De rage, Mourinho a shooté dans une canette, ce qui lui a valu un renvoi en tribune. Jose loses his bottle,titre un tabloïd. Moss et Mourinho, c'est l'eau et le feu. Un an plus tôt, alors qu'il entraînait Chelsea, le Portugais était rentré au vestiaire en hurlant : 'You f***ing referees are weak. Arsène Wenger was right about you - you are f***ing weak.' Cela lui avait valu une interdiction de stade d'un match. Après la victoire sur Hull City (2-0) en demi-finale aller de la Coupe de la Ligue, Mourinho reproche aux fans de ne pas avoir soutenu leur équipe en première période. Il critique aussi ses joueurs pour avoir manifesté leur joie après le premier but. " Il restait une demi-heure à jouer et chaque minute passée à faire la fête était une minute de perdue. " Plus tard, United allait remporter la coupe en battant Southampton en finale (3-2). L'ambiance est parfois plus détendue. Au cours d'une conférence de presse précédant le match contre Liverpool, le portable d'un journaliste sonne, ce qui fait rire Mourinho. Comme le téléphone est posé sur son bureau de façon à enregistrer ses paroles, le Portugais décroche. A l'autre bout du fil, c'est le silence... Toutes les défaites ne sont pas considérées comme telles. Entre celle à Fenerbahçe le 3 novembre et le match retour de coupe à Hull le 26 janvier (2-1), United est resté invaincu pendant 17 matches. Mourinho ne compte pas ce match à Hull comme une défaite. Il n'est pas d'accord avec le penalty qui a permis à Hull de l'emporter. Pour lui, c'est 1-1. " Dix-huit matches sans défaite, c'est fantastique ", dit-il haut et fort. " Encore Hull, en championnat cette fois. Le match se termine sur un score vierge et José n'a pas du tout envie d'entendre les questions d'un journaliste de la BBC, pourtant pas très critiques. Voici leur échange : José Mourinho : Quand on ne marque pas, on ne peut pas gagner. Mourinho : Nous aurions dû marquer et il nous aurait fallu plus de temps de jeu. Si le ballon a circulé pendant 35 ou 40 minutes sur tout le match, c'est beaucoup. Les joueurs de Hull ont testé l'arbitre pour savoir jusqu'où ils pouvaient aller. Ils luttent pour le maintien. Pour eux, chaque point vaut de l'or. Je ne critique pas, je comprends. Mourinho : Si vous n'y connaissez rien au football, ne venez pas ici avec votre micro. Après le limogeage de Claudio Ranieri à Leicester City, Mourinho soutient l'Italien. " Champion d'Angleterre et Entraîneur de l'Année mais limogé. Garde le sourire, mon ami, personne ne te retirera ce que tu as fait ", poste-t-il. Il en remet une couche en se présentant à une conférence de presse avec les initiales CR sur son T-shirt. Manchester United s'incline 1-0 face à Chelsea en quarts de finale de la Coupe d'Angleterre. Pendant le match, Mourinho se fait siffler par les supporters de Chelsea, à qui il a pourtant offert sept trophées (dont trois titres). Il réagit calmement : " Ils peuvent me traiter de tous les noms s'ils le veulent : avant qu'ils ne trouvent un entraîneur qui leur rapportera quatre titres, Judas restera le numéro un. " Un bon coach pense à tout, y compris au ravitaillement de ses joueurs. Pendant le match de Coupe d'Europe face à Rostov (1-0), Mourinho demande à Ashley Young d'apporter une banane à Marcos Rojo. Mourinho ne soutient pas tous les entraîneurs limogés. Après la mise à l'écart de (son ex-adjoint) Aitor Karanka à Middlesbrough, il déclare : " C'est mérité. " Après le 0-0 face à West Bromwich, le reporter de la BBC est encore pris pour cible. José Mourinho : Je ne comprends pas où vous voulez en venir. Mourinho : Vous trouvez ? Mourinho : Vous trouvez vraiment ? Vous pensez que c'est une question à poser ? Mourinho : Je rigolais avec lui parce que c'est mon ami. Nous ne parlions pas du match. Vous trouvez que le match était équilibré ? Mourinho : Je peux rigoler en cas de défaite, de victoire ou de match nul, ça n'a rien à voir. Posez-moi une question sur le match. Vous trouvez que c'était un match équilibré ? Mourinho : Excusez-moi mais c'est une question stupide. Une équipe a passé une seule fois la ligne médiane en nonante minutes et l'autre a joué les 90 minutes dans la moitié de terrain adverse à essayer, essayer et encore essayer... Et vous venez me parler de match équilibré ? Nous n'avons pas défendu, ce n'était même pas nécessaire. Nous avions tout le temps le ballon et s'il y a eu une scène comique (David De Gea a falli laisser échapper un envoi de Darren Fletcher), c'est parce que De Gea s'était endormi. C'est ça qui m'a fait rire, je n'aurais pas pu réagir autrement. Après le 1-1 contre Everton, Mourinho s'en prend encore à Luke Shaw, qu'il attaque depuis le début de saison. " Je vous le dis parce que je le lui ai déjà dit personnellement ", dit le Portugais. " Il est bien rentré mais c'était son corps avec mon cerveau. Parce qu'il était de mon côté, juste devant moi. J'ai pris toutes les décisions pour lui : ouvrir, partir en profondeur, presser... Toutes les décisions ! A ce niveau, il faut un corps fantastique comme le sien, des qualités physiques et une bonne technique comme les siennes mais il a du mal à comprendre mon système de jeu. Il n'y arrive pas. Il doit apprendre à réfléchir, progresser plus rapidement. Je pense qu'à 21 ans, il devrait être capable de mieux comprendre le jeu. Il est bien rentré, il a apporté quelque chose à l'équipe. Il s'est directement retrouvé en position de but et a failli délivrer un assist. Je pense qu'aujourd'hui, en rentrant chez lui, il sera content. " Malgré ce commentaire ? Marouane Fellaini est exclu pour un coup de tête à SergioAgüero. Mourinho défend son joueur. " Carte rouge méritée ? Il y a peut-être eu un petit coup mais il y en a aussi eu un de l'Argentin, un joueur très rusé et expérimenté. Si Agüero n'était pas tombé, l'arbitre n'aurait pas donné de carte. J'ai vu Agüero après le match dans le tunnel. Il n'a pas le nez cassé. Ni la tête. Il était toujours aussi beau que d'habitude. " Après la victoire à Vigo, Manchester n'est plus qu'à deux doigts d'une finale européenne. Même la défaite à Arsenal (2-0) ne peut altérer la bonne humeur de l'entraîneur. " Finally I leave this stadium with Arsenal fans happy. It's the first time I've seen them smile ", dit le Portugais. Pour lui, ils le méritent : Arsenal est un club fantastique avec des fans formidables qui ont bien le droit d'être heureux de temps en temps. " I left Highbury they were crying. I left the Emirates, they were crying. So finally they sing. " PAR ARNE BLOMME ET PETER T'KINT - PHOTOS BELGAIMAGE" Les supporters de Chelsea peuvent me traiter de tous les noms s'ils le veulent : avant qu'ils ne trouvent un entraîneur qui leur rapportera quatre titres, Judas restera le numéro un. " JOSÉ MOURINHO Le 27 novembre, Manchester United-West Ham se termine sur un nul (1-1). Le coach est très critiqué : les statisticiens constatent que c'est le plus mauvais début de saison de United en 27 ans.