Belgacom TV démarre ce week-end et il faudra sans doute essuyer les plâtres. Ces dernières semaines, les services techniques de l'opérateur téléphonique ont travaillé nuit et jour pour faire face aux nombreux problèmes qui se posent encore, tous les Belges n'étant manifestement pas égaux devant leur poste de télévision numérique. Le nombre d'abonnés est d'ailleurs tellement bas que les chiffres restent confidentiels.
...

Belgacom TV démarre ce week-end et il faudra sans doute essuyer les plâtres. Ces dernières semaines, les services techniques de l'opérateur téléphonique ont travaillé nuit et jour pour faire face aux nombreux problèmes qui se posent encore, tous les Belges n'étant manifestement pas égaux devant leur poste de télévision numérique. Le nombre d'abonnés est d'ailleurs tellement bas que les chiffres restent confidentiels. Du côté de chez Woestijn Vis, la société de production qui emploiera les présentateurs de Belgacom, on a également mis les bouchées doubles afin de trouver des journalistes mais aussi des consultants. Côté francophone, personne n'est venu renforcer le duo MarcDelire- PhilippeHereng dans le cadre d'un contrat de travail. Par contre, l'équipe de consultants aura une allure de Diables Rouges puisque la chaîne numérique a engagé Johan Walem et Benoît Thans. Des négociations sont également bien avancées avec Marc Wilmots et Bertrand Crasson mais les deux joueurs sont actuellement en vacances. Régis Genaux aurait également été approché. Delire souhaitait emmener avec lui Thans, avec qui il était en équipe depuis déjà cinq ans sur les antennes de la RTBF. L'ex-joueur du Standard, du FC Liège, de Lens, de Beveren, de La Louvière et de Westerlo commentera un des matches en direct, au même titre que Wilmots. Walem et Crasson, eux, interviendront avant et après les rencontres, ainsi qu'à la mi-temps. Ils assureront également des sujets magazines. Mais s'il a décidé de répondre à l'appel de son copain Delire, Thans ne quittera pas la RTBF pour autant. Michel Lecomte était déjà favorable à une collaboration et Woestijn Vis a fini par en admettre le principe également. Cela permettra à la RTBF de ne pas perdre son consultant le plus expérimenté (d'autant qu'il connaît aussi la partie technique de la tâche : montages, raccords, etc) et à ce dernier de valoriser un peu plus ses talents. Concrètement, Thans restera le consultant RTBF pour les matches de Coupe d'Europe, Coupe du Monde et Championnat d'Europe. En août, il sera également aux côtés de Rodrigo Beenkens pour le match du dimanche. Mais par la suite, la RTBF devra trouver quelqu'un d'autre car Thans entraîne Verviers, qui joue le dimanche en D3. FrédéricWaseige a été approché mais il est encore sous contrat avec BeTV. Pour ce qui est du programme de la RTBF, il s'articulera autour de trois émissions, toutes reprises sous le titre de Studio 1. Le vendredi, une émission d'une demi-heure sera animée par Pierre-Yves Deprez. Elle comprendra dix minutes de résumé, cinq minutes d'interviews et quinze minutes de sujet avant-coureur sur les matches du samedi. Des reportages réalisés en collaboration avec la VRT. Le samedi, l'émission, d'une durée de 60 minutes, sera présentée alternativement par Vincent Langendries et Benjamin De Ceuninck. Une formule provisoire, cependant, car la RTBF engagera sans doute quelqu'un de l'extérieur en septembre. Le dimanche, le match gratuit en direct sera commenté par Beenkens. Enfin, le lundi à 22 h 30, une émission reviendra sur les faits du week-end. Elle sera animée par le journaliste qui aura présenté l'émission du samedi, avec Benoît Thans en pivot. Dans un premier temps, elle ne durera que 26 minutes. En octobre, elle devrait passer à 50 minutes. Lecomte aurait souhaité commencer en janvier mais le contrat avec Belgacom TV prévoyait son lancement pour le début du championnat. Les téléspectateurs francophones qui comprennent le néerlandais pourront également à nouveau se brancher sur la VRT, qui récupère le football après l'avoir cédé à VTM. Là aussi, les émissions s'appelleront Studio 1 (une volonté du service public de faire front commun, semble-t-il) et respecteront le même canevas que celui de la RTBF : une émission le vendredi à 22 h 40, une autre le samedi à 22 h 40, un match en direct le dimanche à partir de 17 h 45 (sur Canvas) et un retour le lundi à 22 h 15 (sur Canvas). A noter également le retour du Week-end sportif le dimanche à 19 h, ainsi qu'un talkshow le dimanche soir à 22 h 45. FrankRaes y accueillera quatre invités. Quant à BeTV, s'il a perdu les droits du championnat de Belgique, il lui reste pour se consoler la Ligue des Champions ainsi que des matches de championnat de France et d'Allemagne. (P. Sintzen)P.Sintzen