D'un point de vue strictement statistique, l'apport de l'international turc (66 sélections) n'a pas été extraordinaire dans le match remporté 2-0 contre Nice. Burak Yilmaz n'a réussi que 62% de ses passes, n'a gagné que 33% de ses duels et n'a servi ses coéquipiers que 25 fois. Mais un chiffre important doit être souligné: l'efficacité du me...

D'un point de vue strictement statistique, l'apport de l'international turc (66 sélections) n'a pas été extraordinaire dans le match remporté 2-0 contre Nice. Burak Yilmaz n'a réussi que 62% de ses passes, n'a gagné que 33% de ses duels et n'a servi ses coéquipiers que 25 fois. Mais un chiffre important doit être souligné: l'efficacité du meilleur réalisateur de Lille (treize buts). Il assure une pression constante et pèse énormément sur la défense adverse, grâce à son engagement sans faille. Avec quatre buts et un assist dans les quatre derniers matches, dont deux goals dans la victoire 3-2 contre Lyon, Yilmaz est un pion essentiel de l'équipe, qui brigue le titre en Ligue 1. Une blessure au mollet l'a écarté des terrains de la mi-janvier à la mi-mars, mais il a retrouvé ses sensations et Lille aura bien besoin de sa rage de vaincre dans la dernière ligne droite de la compétition, contre le RC Lens, l'AS Saint-Étienne et Angers. Yilmaz, arrivé gratuitement début août du Besiktas, est le seul attaquant, avec Sergen Yalçin, à s'être produit pour les quatre grands clubs de son pays (Galatasaray, Fenerbahçe, Besiktas et Trabzonspor). Il est le meilleur buteur turc de tous les temps, après la légende nationale, Hakan Sükür. Il exploite parfaitement sa puissance et fait preuve d'une combativité exemplaire. Excellent dos au but, Yilmaz a besoin de sentir son adversaire direct. Il a du caractère. Remplacé à la 71e contre Nice, il a quitté le terrain en râlant. Christophe Galtier, son coach, voulait sans doute le protéger, car l'attaquant, d'un naturel volcanique, a déjà reçu deux cartes jaunes et une troisième le priverait d'un des matches qui détermineront si Lille sera sacré champion ou pas.