Un boxeur-né ? Pas du tout. Anthony Joshua, né d'une mère nigériane et d'un père britannique, courait le cent mètres en moins de douze secondes à quinze ans et il brillait sur les terrains de football, sans posséder assez de motivation pour faire carrière. Il avait un job de maçon, un emploi bien payé, mais il traînait dans les rues de Londres jusqu'au p...

Un boxeur-né ? Pas du tout. Anthony Joshua, né d'une mère nigériane et d'un père britannique, courait le cent mètres en moins de douze secondes à quinze ans et il brillait sur les terrains de football, sans posséder assez de motivation pour faire carrière. Il avait un job de maçon, un emploi bien payé, mais il traînait dans les rues de Londres jusqu'au petit matin. Pour le préserver de l'alcool, de la drogue et des bagarres, son cousin l'a emmené dans une salle de boxe en 2007. Cinq ans plus tard, Joshua obtenait le titre olympique, était bombardé Member of the Order of the British Empire par la reine et devenait un modèle. Il est une bénédiction pour les poids lourds, dominés pendant une décennie par le morne Wladimir Klitschko. Tyson Fury a bien détrôné l'Ukrainien en automne 2015 mais l'Anglais est trop nerveux, il insulte parfois ses adversaires en pleine conférence de presse et en plus, il a été convaincu de dopage à la cocaïne. Le contraste avec le charismatique Joshua ne pouvait être plus grand. Celui-ci a conquis son premier titre mondial en octobre 2014, en prenant la mesure du Russe Denis Bakhtov en deux rounds. Un an et demi plus tard, il battait Charles Martin - à nouveau en deux rounds - pour enlever le titre IBF. Au printemps dernier, à Wembley, il a affronté Klitschko devant 90.000 personnes. Après un dur combat de onze rounds, il a gagné les titres WBA et IBO. Under Armour, la marque américaine qui sponsorise également Andy Murray, a décidé de soutenir le triple champion du monde (WBA, IBO et IBF). " L'année prochaine, je veux tous les titres mondiaux ", a déclaré Joshua, qui va en découdre avec Joseph Parker (WBO, 24 combats) et Deontay Wilder (WBC, 38). Deux boxeurs qui, comme lui, sont invaincus (20-0). Ça promet... Chris Tetaert