Quelques instants après le coup de sifflet final au Stayen, joueurs et membres du staff se sont réunis dans le rond central, comme d'habitude. On aurait pu entendre une mouche voler pendant le discours célébrant la victoire du capitaine Jordan Botaka et ensuite, le responsable du matériel, Benny Liebens, a donné le coup d'envoi de la fête. Elle a été l'apothéose d'un match héroïque des Trudonnaires, qui ont dû défendre à dix leur avantage 2-1 face à un Standard qui a obtenu huit minutes d'arrêt de jeu pour tenter d'arracher un nul. Pol Garcia a personnifié la prestation héroïque du STVV : il s'est occasionné une élongation mais il a refusé de quitter le terrain, Marc Brys ayant déjà effectué tous ses remplacements. À...