L'affiche Santos-Flamengo a clôturé le championnat du Brésil dimanche dernier. Ce match n'avait plus d'importance puisque Flamengo était déjà assuré du titre. Santos, un club qui a connu sa période de gloire dans les années '60 grâce à Pelé, n'a pas aligné Bryan Ruiz. Pas plus qu'auparavant cette saison. Le Costaricien a disputé son dernier match pour Santos le 12 novembre 2018. Une légère blessure l...

L'affiche Santos-Flamengo a clôturé le championnat du Brésil dimanche dernier. Ce match n'avait plus d'importance puisque Flamengo était déjà assuré du titre. Santos, un club qui a connu sa période de gloire dans les années '60 grâce à Pelé, n'a pas aligné Bryan Ruiz. Pas plus qu'auparavant cette saison. Le Costaricien a disputé son dernier match pour Santos le 12 novembre 2018. Une légère blessure l'avait privé des derniers matches de la saison. En décembre 2018, Santos a embauché un nouvel entraîneur, Jorge Sampaoli, l'Argentin qui avait remporté la Copa América avec le Chili. Il a mis les gaz dès la préparation de la nouvelle saison. Il paraît que ses séances étaient tellement dures que plusieurs joueurs ont vomi. Ruiz a demandé à interrompre l'entraînement, souffrant trop du dos. Le médian est en proie à ce problème depuis quelques années, à cause des nombreux voyages en avion effectués pendant sa carrière, affirme-t-il. " Ensuite, Ruiz est venu m'annoncer qu'il ne voulait plus jouer pour nous ", a expliqué le président de Santos, Jose Carlos Peres, durant une émission de la télévision brésilienne. " J'ai donc trouvé un accord pour rompre son contrat mais le lendemain, son manager l'a convaincu de rester au club, compte tenu du salaire qu'il perçoit. " Ruiz est en effet un des footballeurs les mieux rémunérés du noyau. En juillet 2018, il a signé un contrat jusqu'en décembre 2020. Cela ne convient pas à Sampaoli, qui a dédaigné le Costaricien durant toute la saison. Ça a un impact sur l'équipe nationale, car Ronald Gonzalez, le sélectionneur depuis le mois d'octobre, ne veut convoquer que des joueurs qui sont alignés par leur club. " L'avenir de Bryan est un point d'interrogation ", déclare Hermes Solano, journaliste sportif de CRHoy, depuis le Costa Rica. " Il souhaite mettre un terme à son contrat avec Santos mais il doit encore régler certains détails financiers. On spécule sur des options en MLS ou au Costa Rica mais pour le moment, nous n'avons pas la moindre certitude. "