L'équipe de Jan Ceulemans n'a pas un capital de 10 points par le plus grand des hasards. Pour son voyage à Molenbeek, elle devait se passer de Tosin Dosumnu, vendu en Autriche. Elle n'a pas été ébranlée par la fuite de celui qui était le meilleur buteur de D1. C'est possible quand l'ensemble est solide. A Westerlo, les mouvements sont rares et, dès le premier coup d'£il, au Brussel...

L'équipe de Jan Ceulemans n'a pas un capital de 10 points par le plus grand des hasards. Pour son voyage à Molenbeek, elle devait se passer de Tosin Dosumnu, vendu en Autriche. Elle n'a pas été ébranlée par la fuite de celui qui était le meilleur buteur de D1. C'est possible quand l'ensemble est solide. A Westerlo, les mouvements sont rares et, dès le premier coup d'£il, au Brussels, on a pu mesurer l'importance et la qualité de ses automatismes. Ces gars-là se connaissent sur le bout des doigts. Par rapport à cela, le Brussels est encore en phase de construction. Rien de plus normal. Après une mauvaise première mi-temps, Westerlo prit le commandement. Emilio Ferrera souligna à raison que l'exclusion de Sammy Greven avait été le fait principal de ce match. Sa sortie a décapité le Brussels. Le coach bruxellois estimait que la décision de l'homme en noir avait été trop sévère : le juge de touche n'avait-il pas signalé un hors-jeu ? Greven aurait dû se méfier. En tant que dernier homme, on ne peut pas gêner l'attaquant adverse. L'arbitre a estimé que l'arrière avait commis une faute sur un attaquant s'apprêtant à foncer dans l'espace libéré. Faute ou pas ? L'arbitre a tranché. " Je retiens aussi l'occasion dont Kristof Snelders hérita en début de match ", avance Emilio Ferrera. " Si le ballon avait achevé sa course au fond des filets, je suis certain que le film de la rencontre aurait été très différent. A dix contre onze, nous avons étrangement été plus agressifs et plus conquérants qu'au complet. La montée au jeu de Bjorn Riise a été convaincante. Avec le recul, je me dis qu'il aurait été intéressant de l'aligner durant toute la rencontre. Mais il venait de disputer deux matches avec l'équipe nationale Espoir de la Norvège et j'ai estimé qu'il devait être un peu ménagé ". Tout comme Charleroi, le Brussels n'a pas encore gagné à domicile cette saison. Leur récolte est meilleure en voyage. Lors de la prochaine journée, ces équipes se rendent respectivement à Mons et au Germinal Beerschot. Puis, ils recevront Anderlecht et Bruges. Parfois, c'est plus facile loin de chez soi. (P. Bilic)P. Bilic